«Les Bobos» ou comment ne pas vivre en dehors du Plateau-Mont-Royal (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Anne Dorval retrouve Marc Labrèche dans «Les bobos»
Anne Dorval retrouve Marc Labrèche dans «Les bobos»

«Les Bobos», ce sont ces bourgeois-bohèmes habitant le quartier du Plateau, à Montréal, ces aspirants-artistes en attente de leur quinze minutes de gloire. Ils se définissent par ce qu'ils portent, qui ils connaissent (ou prétendent connaître), ce qu'ils ont lu, vu et entendu. «Les Bobos», ce sont les savoureux personnages incarnés par le duo fou Labrèche-Dorval que l'on retrouvera, assurément avec bonheur, chaque vendredi soir sur les ondes de Télé-Québec.

Rencontre avec Marc Labrèche, à la fois interprète du personnage d'Étienne Maxou, chasseur de tendances et réalisateur des «Bobos».

«Les Bobos, c'est un peu la continuité de ce qu'on a fait jusqu'à présent», affirme le comédien. «C'est le ton qu'on aime prendre pour parler des choses et des gens mais que l'on a, cette fois, choisi de situer dans le contexte de la petite bourgeoisie à Montréal. C'est un monde que l'on aime beaucoup et dont on fait partie d'une certaine façon. Et ça nous allumait d'en faire une satyre.»

Insistant sur le fait que bourgeoisie n'est pas nécessairement synonyme de «gens qui ont de l'argent», Marc Labrèche définit plutôt les Bobos comme des gens qui aiment suivre les courants, les tendances et qui ont une opinion sur tout. «Ils sont un peu nous, nos amis, des gens que l'on rencontre et qui nous inspirent.»

«Je connais des gens qui veulent changer le monde, qui sont certains qu'ils sont investis d'une mission, qui croient fermement que le peuple a besoin d'eux et c'est magnifique», ajoute-t-il en riant. «C'est un groupe le fun à parodier. Ils sont leur propre caricature. On en connaît tous, des gens qui sont leur propre parodie. En tant que comédien, on n'a pas besoin d'en rajouter tant que ça.»

Marc Labrèche insiste cependant, «ce ne sont pas des imitations et certainement pas fait dans le but que les gens se reconnaissent.» C'est plutôt tout un univers que son bon ami Marc Brunet - auteur et coordonnateur des «Bobos» - et lui ont voulu transporter à la télé. «On n'a pas la prétention de faire ici autre chose que de divertir les gens», croit-il bon de mentionner.

«Étienne et Sandrine (jouée par nulle autre qu'Anne Dorval) sont deux personnages riches, qui arrivent avec un univers et un discours, dit-il. Ils sont des caricatures agréables à regarder. Ce sont des maladroits sympathiques qui veulent sauver le monde mais dont les mots dépassent souvent la pensée. Ils ne font rien d'autre que d'être superficiels et d'être en représentation dans le monde à chaque instant.»

Joli mélange «de tout ce qui amuse et irrite à la fois», les Bobos forment un couple dont on peut rire allègrement, «parce que le ridicule ne tue pas et ils en sont la preuve», ajoute Marc Labrèche.

Certains thèmes à aborder étaient donc d'une évidence pour les deux Marc: la littérature, l'art, l'environnement... Une autre évidence était de choisir Anne Dorval pour interpréter la candide Sandrine. «Pour toutes sortes de raisons mais surtout parce que nous partageons une vraie complicité lorsque l'on joue», explique Marc Labrèche. «Il y a quelque chose qui se passe, de façon organique et naturelle entre nous. Et ça prend cela pour faire ce genre de sketchs. Entre nous deux, ça se fait aisément. Nous créons une énergie inexpliquée mais qui fonctionne. On est «lousse» ensemble, on est libre. C'est formidable et c'est assez précieux.»

Pour la première fois simultanément devant et derrière la caméra, l'acteur devenu réalisateur semble, encore là, s'amuser comme un petit fou.

«C'est juste le fun!», dit-il. «Marc et moi avons une direction commune et même si ça complexifie les journées et les semaines d'une certaine manière, ça simplifie le travail sur le plateau. On se connaît tellement et autant il écrit pour nous, autant je vais essayer de réaliser de façon à mettre ses textes en valeur. J'ai beaucoup de plaisir à faire cela!»

Au cours de ces 24 épisodes, se joindront à Anne Dorval et Marc Labrèche les comédiens Pierre Brassard et Jennie-Anne Walker ainsi que de nombreux artistes invités tels Denis Arcand, Macha Grenon, Luc Picard, Christiane Charrette et Xavier Dolan (dès le premier épisode.)

«Les Bobos», dès le vendredi 14 septembre à 20h à Télé-Québec. En rediffusion les mardis à 22h et samedis à 17h.

Sur le web

Les Bobos avec Marc Labrèche et Anne Dorval (VIDÉO)

Les Bobos avec Marc Labrèche et Anne Dorval - YouTube

TagTélé - Les Bobos avec Marc Labrèche et Anne Dorval

Marc Labrèche et Anne Dorval riront des bourgeois | Hugo Dumas ...

Bande-annonce - Vidéo pour Les bobos | Nouvelles | Télé & médias ...

Quand Marc Labrèche est ultra plateau – Petit Petit Gamin

anne dorval | Tumblr

Les bobos (LesbobosTQc) on Twitter

«Les bobos»: Marc Labrèche et Anne Dorval à nouveau réunis ...

Entrevue: Marc Labrèche joue gros avec Les Bobos! - Media.TV

«Les bobos»: Anne Dorval retrouve Marc Labrèche

Anne Dorval: Bye bye Criquette, bonjour Sandrine

Go, go, go, Les bobos!

Télé-Québec: Homeland et Les bobos cet automne

Sur le Plateau des bobos