NOUVELLES

Peachland : le brasier est à moitié circonscrit

10/09/2012 03:45 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

Le bureau des incendies de Kamloops a indiqué lundi matin que 50 % du brasier qui fait rage près de Peachland en Colombie-Britannique a été circonscrit.

Les équipes de pompiers travaillent maintenant à établir de meilleures protections pour les résidences les plus menacées.

La chute d'un millimètre de pluie et des vents moins violents pendant la nuit ont offert un peu de répit aux pompiers et aux quelque 1500 résidants qui ont rapidement évacué leur résidence, dimanche.

Les autorités ont indiqué lundi midi que quatre résidences avaient été détruites par les flammes.

Les équipes de sapeurs ont travaillé sans relâche pendant la nuit pour contenir les flammes, et des hélicoptères circulaient au-dessus du brasier, tôt lundi, pour larguer de l'eau sur les foyers névralgiques, a indiqué l'agent d'information du bureau des incendies Kevin Skrepnek.

Les flammes ont tout d'abord été signalées vers 15 h dimanche, et ont progressé si rapidement que les habitants ont eu peu de temps pour prendre la fuite.

M. Skrepnek n'a pas pu donner le nombre exact de maisons qui ont été endommagées par le sinistre, ni indiquer si le feu avait pris de l'expansion pendant la nuit. L'incendie s'étendrait donc encore sur environ deux kilomètres carrés.

Environ 150 pompiers étaient à pied d'oeuvre durant la nuit, éteignant les flammes et surveillant la progression du brasier.

Au dire de Steve Holmes, de la Gendarmerie royale du Canada, il s'agit d'un incendie particulièrement imprévisible.

La petite municipalité de Peachland, située à près de 380 kilomètres au nord-est de Vancouver, compte environ 5200 habitants.

Évacuations d'urgence dimanche

Quelque 1500 personnes ont été évacuées d'urgence dans la vallée de l'Okanagan dimanche soir en raison d'un feu de forêt qui faisait rage depuis quelques heures, près de la localité de Peachland.

Au total 593 demeures ont reçu un ordre d'évacuation, tandis que les résidents de 375 autres propriétés devaient se tenir prêts à quitter leur maison.

À la tombée de la nuit, environ 800 autres personnes s'apprêtaient à quitter leur résidence. Les autorités ont demandé aux résidents évacués de se rendre dans un centre communautaire de West Kelowna.

Le feu fait rage sur la rive ouest du lac Okanagan, dans un secteur principalement rural appelé « Trepanier Bench ».

Des hélicoptères, des avions-citernes et des équipes au sol ont été dépêchés sur les lieux dimanche afin de combattre le brasier, selon le constable Steve Holmes, de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Selon des témoins, les flammes étaient aussi intenses que lors des importants feux de forêt de 2003, qui avaient forcé l'évacuation de 27 000 personnes.


Agrandir le plan

PLUS: