NOUVELLES

La sécurité pourrait être renforcée à l'Hôtel de Ville de Québec

10/09/2012 04:55 EDT | Actualisé 09/11/2012 05:12 EST

La Ville de Québec pourrait resserrer la sécurité durant les séances du conseil municipal. Des fonctionnaires de la Ville recommandent d'adopter des règles plus strictes pendant la période de questions des citoyens.

Deux événements ont amené les fonctionnaires municipaux à proposer ces nouvelles règles. Il s'agit de la bousculade survenue en juin dernier à l'Hôtel de Ville de Québec et de l'attentat du 4 septembre au Métropolis, à Montréal.

Une de nouvelles règles proposées consisterait à permettre aux citoyens d'assister aux séances du conseil municipal, mais dans une autre pièce, ce qui empêcherait les contacts directs avec les élus.

Comme c'est le cas à l'Hôtel de Ville de Montréal, les citoyens pourraient poser des questions aux élus en se rendant, un à la fois, dans la salle du conseil municipal.

« On a un bâtiment qui est très vieux, qui a des contraintes architecturales importantes, donc des issues de secours concentrées d'un seul et même côté », indique Jacques Perron.

Démocratie municipale « en péril »?

De son côté, la conseillère indépendante Anne Guérette voit cette nouvelle règle d'un oeil critique. Selon elle, un climat de paranoïa s'est installé à l'Hôtel de Ville à la suite de la bousculade de juin dernier et des événements du Métropolis.

Comme les autres conseillers de l'opposition, elle espère que ces mesures feront l'objet d'un débat au conseil municipal. Il ne faut pas éloigner les citoyens des élus, affirme-t-elle.

Le conseil exécutif de la Ville de Québec prendra une décision concernant ces nouvelles règles de sécurité au cours des prochaines semaines.

PLUS: