Course à la direction du PLQ : Philippe Couillard réfléchit

Publication: Mis à jour:
L'ex-ministre libéral Philippe Couillard et Jean Charest.
L'ex-ministre libéral Philippe Couillard et Jean Charest.

Radio-Canada a appris que l'ancien ministre de la Santé Philippe Couillard songe à se lancer dans la course à la direction du Parti libéral du Québec.

Philippe Couillard, qui dit être en réflexion, affirme que l'avenir du parti « mérite que l'on s'y attarde de façon profonde et raisonnée ».

Extrait d'un message du Dr Philippe Couillard à Radio-Canada

« Mon passage dans l'administration publique est une grande source de fierté de même qu'une période particulièrement exaltante de mon parcours professionnel. Depuis mon retrait de la vie publique, j'ai été en mesure de retrouver une vie paisible et heureuse, de même que des défis variés et stimulants. La poursuite de ma carrière telle qu'elle se dessine aujourd'hui est donc dans l'ordre des choses.

Suite aux résultats des dernières élections générales, l'avenir de cette grande institution qu'est le Parti libéral du Québec est toutefois l'objet de nombreuses discussions. Il s'agit évidemment d'une question sérieuse, importante pour le Québec, qui mérite que l'on s'y attarde de façon profonde et raisonnée. Ce que je ferai.

Parmi les autres noms qui pourraient figurer sur la liste des prétendants à la succession de Jean Charest, on retrouve les ministres Raymond Bachand, Yves Bolduc, Sam Hamad, Pierre Moreau et Lise Thériault, le député Pierre Paradis, de même que l'ex-ministre Benoît Pelletier.

De son côté, le ministre de la Justice sortant, Jean-Marc Fournier, a écarté la possibilité de briguer l'investiture et est pressenti pour assurer l'intérim, en attendant le choix d'un nouveau chef.

La véritable dernière course à la direction du Parti libéral du Québec remonte à 1983.

L'exécutif du Parti libéral du Québec se réunira lundi soir à Montréal afin d'entamer la réflexion sur la succession de Jean Charest.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Charest battu dans Sherbrooke: vos réactions...
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction