MONTRÉAL - La Fédération du commerce de la CSN a conclu deux nouvelles ententes de principe dimanche pour le renouvellement des conventions collectives dans le secteur de l'hôtellerie, soit aux hôtels Hilton Bonaventure et Reine-Elizabeth de Montréal.

Neuf règlements sont maintenant intervenus dans le cadre de la négociation coordonnée de la CSN.

Les 700 travailleurs du Reine-Elizabeth avaient déclenché un débrayage tôt dimanche matin pour appuyer leur comité de négociation. Les 175 salariés de l'hôtel Gouverneurs Place Dupuis étaient par ailleurs en grève dimanche.

Dans la région de Québec, le règlement conclu samedi au Hilton Québec et le déroulement des pourparlers qualifié de «bon» aux autres tables de négociation ont amené les représentants syndicaux à reporter à une date ultérieure leur grève prévue dimanche.

Selon la CSN, les ententes de principe du Hilton Bonaventure et du reine-Elizabeth correspondent en tous points aux objectifs de négociation fixés par les syndicats des 35 hôtels présentement en négociation coordonnée au Québec. Les nouvelles conventions collectives, si elles sont adoptées en assemblée générale par les membres des syndicats, viendront à échéance le 30 juin 2016. Des augmentations salariales de 3 % par année leur seront accordées au cours de cette période. Les employeurs hausseront également leur contribution aux régimes de retraite de 2 % du salaire gagné.

Rappelons par ailleurs que quatre lock-out sont toujours en cours à Montréal, soit à l'hôtel Regency Hyatt, au Holiday Inn Select Sinomonde, à l'hôtel Espresso, ainsi qu'à l'hôtel Maritime.