Rassurez-vous, ce n'est pas le Chatroulette de nos amis félins. Le site Catroulette permet non pas de dialoguer avec des chats... mais de les adopter.

Lancé par plusieurs associations (dont Gaia, une association belge de défense des animaux) et refuges pour animaux belges, Catroulette est un site avec un objectif sérieux (à l'inverse de Lolcatroulette, qui fonctionne pourtant sur le même principe), mais qui a choisi de copier sur la forme le fameux site lancé par un étudiant russe, Chatroulette. Ce site, lancé en novembre 2009, et qui a connu un succès planétaire, permet à deux personnes de dialoguer et de s'observer par webcam interposée. Si la personne en question ne vous intéresse pas, libre à vous de passer à la suivante.

Sur Catroulette, c'est presque pareil. Le visiteur regarde des vidéos de chats orphelins, provenant de refuges pour animaux. Si le matou ne plait pas, un bouton "next" (suivant) permet de passer à la prochaine vidéo et de découvrir un nouveau chat. Jusqu'à tomber sur le coup de cœur. Là, un bouton "adopter" permet de connaître le nom, l'âge, le sexe et les différentes informations concernant le chat en question, y compris le refuge où celui-ci attend patiemment un nouveau maître. Un message prévient tout de même du caractère sérieux d'un tel choix: "Réfléchissez-y à deux fois avant d'adopter. Avez-vous vraiment le temps et la place pour vous occuper d'un animal ?"

En faisant défiler les animaux, on trouve des chats de tout types et de tout âge, certains joueurs, d'autres plus calmes, posés tels des sphinxs. Catroulette s'inscrit en réalité dans le "Plan Chats" mis en place par la ministre belge de la Santé publique, explique le sitre RTBF. Car en Belgique, la surpopulation féline est problématique. Si une campagne de stérilisation est en cours, les refuges ne peuvent pas accueillir tous les animaux. Ainsi, en 2011, 12.000 chats ont dû être euthanasiés, faute d'avoir trouvé un maître pour s'occuper d'eux. C'est pour palier à ce phénomène que Catroulette a été lancé, en espérant certainement profiter du buzz généré à l'époque par Chatroulette.