DIVERTISSEMENT

TIFF: «Argo», un film de Ben Affleck sur une mission en Iran, tombe pile

08/09/2012 08:15 EDT | Actualisé 08/11/2012 05:12 EST
Warner Bros.

TORONTO - Le thriller politique «Argo» jette un nouvel éclairage sur une mission secrète dont l'objectif était de rapatrier six diplomates américains retenus en Iran, et dont le retour a été rendu possible par un ambassadeur canadien.

Ben Affleck débarque à Toronto avec ce nouveau long métrage à un bien drôle de moment: quelques heures avant la cérémonie du tapis rouge organisée pour le film, vendredi soir, le gouvernement canadien fermait son ambassade à Téhéran et expulsait les diplomates iraniens en poste au Canada.

Cela prouve qu'un film peut être d'actualité, et ce, même s'il s'intéresse à des événements survenus il y a quelques décennies, a fait valoir l'acteur et réalisateur lors d'une conférence de presse qui avait lieu samedi au centre-ville de Toronto.

«Le film est toujours pertinent, d'abord parce qu'il s'intéresse aux conséquences involontaires de la révolution, mais aussi car nous devons aujourd'hui faire face à des enjeux qui sont les mêmes qu'à l'époque», a-t-il exposé.

Il semblait tout à fait logique, aux yeux de Ben Affleck, que le film «Argo» soit projeté au Festival international du film de Toronto. Cela permet notamment de rappeler que les États-Unis doivent une fière chandelle à leur voisin nordique, d'après le cinéaste.

«Naturellement, nous sommes assez proches. Mais c'est une chose d'être proches et une autre chose de dire: 'Hé, merci pour ceci en particulier'», a-t-il affirmé.

Inspiré de faits réels, le troisième long métrage réalisé par Ben Affleck relate l'histoire de six diplomates américains ayant réussi à s'enfuir de l'Iran durant la crise des otages de 1980 grâce à la complicité de l'ambassadeur canadien Ken Taylor.

Cette opération à haut risque, à laquelle a aussi participé la CIA, n'aurait pu être possible sans la collaboration du Canada, selon le cinéaste.

«Six vies américaines étaient en danger, six personnes avaient besoin d'un refuge. Certains ne voulaient pas s'en mêler, mais le Canada l'a fait», a relaté Ben Affleck.

«Le fait que (la CIA) ait été impliquée rend justice et fait honneur aux efforts des États-Unis, mais rien de tout cela ne se serait produit sans nos amis du Nord, alors merci beaucoup», a-t-il ensuite lancé.

«Argo» met en vedette Bryan Cranston, John Goodman, Ben Affleck et Victor Garber dans le rôle de l'ambassadeur canadien.

Le Festival international du film de Toronto se poursuit jusqu'au 16 septembre.

INOLTRE SU HUFFPOST

TIFF 2012: les stars sur le tapis rouge
TIFF 2012: les fêtes