Huffpost Canada Quebec qc

Bev Oda a refilé une amende pour avoir fumé dans un hôtel aux contribuables

Publication: Mis à jour:
BEV ODA
CP

OTTAWA - Une amende de 250 $US pour avoir fumé dans une chambre d'hôtel figure parmi les dépenses que l'ex-ministre de la Coopération internationale Bev Oda a refilées aux contribuables canadiens.

L'incident remonte à 2010 lorsque Mme Oda, qui était encore ministre à l'époque, se trouvait à Washington pour participer à une conférence sur la santé maternelle.

Son ministère a confirmé qu'elle avait inclus l'amende dans ses dépenses, mais qu'elle l'avait remboursée deux ans plus tard à la suite de l'examen de ses comptes de frais.

Cet examen avait été ordonné en avril après que La Presse Canadienne eut révélé que Bev Oda avait fait plusieurs dépenses extravagantes lors d'un voyage à Londres en 2011, dont un verre de jus d'orange à 16 $.

Mme Oda a quitté son poste et la Chambre des communes en juillet.

Les ministres sont tenus de rendre compte publiquement des dépenses liées à leurs déplacements. Les documents publiés montrent que les comptes de frais de nombreux voyages effectués par Bev Oda durant ses cinq ans comme ministre de la Coopération internationale ont été modifiés.

Aucune explication sur les raisons derrière ces modifications n'est toutefois fournie. Selon les représentants du ministère, certains changements résultent d'un remboursement.

La somme totale que Bev Oda a dû remettre au trésor public n'a jamais été dévoilée, mais son bureau soutient que toutes les dépenses contestables ont été remboursées.

Outre la controverse autour de ses dépenses, Mme Oda a laissé un héritage politique mitigé. Certains ont fait l'éloge de sa capacité à concentrer les efforts de son ministère et à mieux cibler les besoins en matière d'aide humanitaire alors que d'autres lui ont reproché son approche privilégiant des partenariats avec des organismes non gouvernementaux en raison de la politisation de ce type de relations.

Elle a été remplacée par Julian Fantino, ex-ministre associé de la Défense et porte-parole du gouvernement dans le dossier des avions furtifs F-35.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Les plus beaux atours de Stephen Harper
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction