Le taux de chômage est resté stable à 7,3 % au Canada le mois dernier. La création d'emplois à temps partiel a permis de compenser les pertes de postes en temps plein.

Quelque 46 700 postes à temps partiel ont été créés et 12 500 emplois à temps plein perdu en août, note Statistique Canada.

L'emploi a peu varié dans la plupart des provinces à l'exception de gains au Québec et en Colombie-Britannique, toujours en raison de l'emploi à temps partiel. L'Ontario affiche cependant une perte de 24 900 emplois le mois dernier.

En Ontario, le taux de chômage continue à progresser à 8 %, soit une hausse d'un 0,1 point de pourcentage, tout comme au Nouveau-Brunswick, où il passe de 10 % à 10,4 %. De son côté, le Québec affiche un taux de chômage stable par rapport à juillet, 7,6 %. L'Alberta et la Saskatchewan affichent les taux les plus faibles, en baisse à 4,4 %.

Recul de l'emploi dans la construction

C'est le secteur de la construction qui a le plus écopé de pertes d'emplois avec l'élimination de 44 000 postes dans ce secteur. Comparativement à août 2011, la construction a enregistré un recul de 2,4 % du nombre de ses travailleurs au Canada. Quelque 17 200 emplois ont aussi été perdus en août dans les domaines de l'information, de la culture et des loisirs.

Toutefois, des emplois ont été créés dans le secteur des services, notamment dans le transport et l'entreposage (+37 100).

Les résultats sur l'emploi à venir risquent d'être plus décevants, prévient l'économiste principal Benoit Durocher de Desjardins. « Tôt au tard, l'évolution de l'emploi devra refléter plus fidèlement la mollesse de la production canadienne », écrit-il. Au deuxième trimestre, le PIB réel a augmenté de 0,5 % par rapport aux trois premiers mois pendant que les exportations reculaient de 0,2 %.