NOUVELLES

L'éclosion d'une attaque aérienne

06/09/2012 01:08 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

L'attaque aérienne des Carabins de l'Université de Montréal a étonné contre le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, samedi soir.

Une analyse de Charles-Antoine Sinotte

Le quart de cinquième année Alexandre Nadeau-Piuze a littéralement volé la vedette.

On savait le jeu au sol des Carabins menaçant. Mais dans le passé, l'escouade aérienne des bleus s'était rarement démarquée.

Le pivot montréalais a réussi la meilleure performance au poste de quart dans l'histoire des Carabins. Ses 401 verges gagnées par la voie des airs ont éclipsé le précédent record détenu jusque-là par Marc-Olivier Brouillette (363 verges).

Nadeau-Piuze a complété 23 de ses 31 passes pour un taux de réussite de 74 % (60 % est généralement un taux très acceptable). Trois de ses passes ont donné des touchés. Il a également ajouté un touché au sol.

Évidemment, Alexandre Nadeau-Piuze n'a pas réussi cet exploit seul. Ses joueurs de ligne lui ont offert une protection constante, ses receveurs ont été spectaculaires et le plan de match préparé par le personnel d'entraîneurs des Carabins a été très efficace.

Pour mieux comprendre l'éclosion de l'attaque aérienne des Carabins, voici mon analyse de trois séquences déterminantes.

PLUS: