M. Legault a profité de l'occasion pour indiquer que Gérard Deltell occupera le poste de leader parlementaire et que Daniel Ratthé serait le président et le whip du parti à l'Assemblée nationale.

Le chef de la CAQ préfère attendre de connaître la composition du conseil des ministres de la première ministre élue Pauline Marois avant de nommer des vis-à-vis. Il veut prendre connaissance de la structure du prochain gouvernement, du nombre et de la nature des ministères, avant de nommer les membres de son équipe. Il a toutefois assuré que ses candidats vedettes Jacques Duchesneau et Christian Dubé occuperont des rôles importants au sein de son cabinet fantôme.

M. Legault assure qu'il est prêt à collaborer avec Mme Marois dans tous les domaines de la gouvernance. Il entend pratiquer une forme d'opposition constructive et compte proposer des projets plutôt que de simplement s'opposer aux mesures de ses adversaires politiques, une attitude qu'il a reprochée au Parti québécois.

Rappelant que son parti avait également une politique identitaire, il a toutefois précisé que c'est sur le plan économique qu'il est urgent d'agir. « Malheureusement, il y a des nuages noirs à l'horizon au point de vue économique et il faut poser des gestes pour soulager la classe moyenne au niveau fiscal, a déclaré M. Legault. [Il faut] être capable d'attirer des investissements privés au Québec pour améliorer notre productivité. On ne peut continuer notre déclin tranquille que l'on a connu depuis neuf ans. »

Bien que M. Legault soit en accord avec le programme du PQ sur l'abolition de la taxe santé pour les personnes gagnant moins de 100 000 $, il veut que Mme Marois explique comment elle entend financer cette mesure.

Accélérateur

François Legault a aussi demandé jeudi à la première ministre élue, Pauline Marois, de mettre le pied sur l'accélérateur afin que le gouvernement puisse adopter des mesures "urgentes" de soutien à l'économie.

À l'issue de la première réunion de son caucus de 19 députés à l'Assemblée nationale, le chef de la CAQ a exprimé sa vive inquiétude quant aux perspectives économiques touchant le Québec.

De l'avis du chef caquiste, il y a urgence d'agir pour attirer davantage d'investissements privés au Québec et améliorer la compétitivité des entreprises.

Il faut aussi, a-t-il insisté, soulager le fardeau fiscal des contribuables de la classe moyenne.

En ces matières, le nouveau gouvernement péquiste de Mme Marois pourra compter sur la pleine collaboration du deuxième groupe d'opposition, a assuré M. Legault.

"On veut collaborer avec Mme Marois. Je pense qu'il y a des décisions d'urgence à prendre au Québec, a-t-il martelé. On est prêt à faire des suggestions au gouvernement, à appuyer le gouvernement de Mme Marois, je pense qu'on doit tous agir pour le bien du Québec."

(Avec Presse Canadiene)

Loading Slideshow...
  • Jean Charest prononce un discours après sa défaite dans Sherbrooke

  • Jean Charest après sa défaite dans Sherbrooke

  • Jean Charest après sa défaite dans Sherbrooke

  • Rassemblement du PQ au Métropolis

  • Rassemblement du PQ au Métropolis

  • Rassemblement du PQ au Métropolis

  • Pauline Marois lors de la soirée d'élections

  • Pauline Marois lors de la soirée d'élections

  • Pauline Marois lors de la soirée d'élections

  • Léo Bureau-Blouin, plus jeune député à l'Assemblée nationale

  • Au Métropolis, lors du rassemblement du Parti québécois

  • Au Métropolis, lors du rassemblement du Parti québécois

  • Au Métropolis, lors du rassemblement du Parti québécois

  • Au Métropolis, lors du rassemblement du Parti québécois

  • Au Théâtre Aux Écuries

  • Au Théâtre Aux Écuries

  • Françoise David à l'Olympia, rassemblement de Québec solidaire

  • Françoise David à l'Olympia

  • Jean-Martin Aussant n'a pas été réélu dans Nicolet-Bécancour

  • Le chanteur Dan Bigras au rassemblement de Québec solidaire

  • François Legault lors de la soirée d'élections

  • François Legault lors de la soirée d'élections

  • Rassemblement de la CAQ

  • Rassemblement du Parti libéral

  • Une scène poignante alors qu'une militante apprend que Jean Charest n'a pas été réélu


Loading Slideshow...