Semaine de mode de Montréal: Jour 2. Un printemps en noir et blanc (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:

La deuxième soirée de la SMM était sous le thème du noir et blanc parmi les collections printemps-été 2013 de Denis Gagnon, UNTTLD et Iris Setlakwe quoique celle-ci a également présenté des tenues très colorées dans les tons de vert émeraude, rouge tomate, orange franc et rose fuschia.

Vraiment, le noir et le blanc, surtout mélangés ensemble, seront très fort le printemps prochain.

Pas de grandes surprises côté couleurs si on se fie à la palette proposée par Iris Setlakwe. Sa collection se veut très féminine et surtout accessible, un qualificatif qui est un peu devenu la marque de commerce de la créatrice. Les pièces ne sortent pas des sentiers battus mais plairont en contre partie à un grande nombre de femmes (moi y compris). Les courbes féminines sont constamment mises en valeur par des encolures cache-cœur, des tailles empire ou encore des lignes sur les hanches. Après tout, c'est le printemps! Des robes, des robes et encore des robes plus quelques pantalons et bermudas.

Nous vous avons confié hier que la soie sera la grande vedette des matières au printemps 2013... Iris Setlakwe n'échappe pas à la règle.

La griffe Duy comportait quelques couleurs douces comme le bleu jeans et le vert menthe tandis que Denis Gagnon a boudé les couleurs sans aucune hésitation. Difficile de ne pas inclure de la couleur quand l'inspiration derrière son défilé est St-Tropez et les voyages (on a d'ailleurs entendu la chanson Voyage, voyage) pour Duy. Le voilage très présent en longue traîne va et vient au gré de la démarche de la marche pour une belle sensualité. Des matières chatoyantes comme le bronze captait la lumière pour tout faire oublier excepté la tenue.

VOYEZ NOTRE GALERIE PHOTOS DU JOUR 2

Semaine de mode de Montréal: jour 2. Duy, Iris Setlalkwe, Denis Gagnon et UNTTLD
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Chaque saison, les journalistes et mordus de mode sont toujours impatients de découvrir la source d'inspiration du designer qu'il traduire en un fil conducteur qu'il exploitera au maximum. Cette fois-ci, le thème religieux semblait guider le défilé lorsque les mannequins vêtues de cape en lin blanc et de tunique ample sont sortis des coulisses sur l'air de Everybody's free entendu de le populaire film Roméo et Juliette lors du mariage des deux amants. La thématique n'aura pas durée longtemps puisque que quelques minutes plus tard, le rock avait volé la vedette à la musique a capela et des hommes déguisés en femme défilaient en remplacement des mannequins tels qu'on les connaît.

Une fois de plus, le designer a donné tout un spectacle. Côté créations, il a peut-être poussé l'audace un cran trop loin en proposant des tenues très sports et hors du commun. Le designer semble avoir eu beaucoup de plaisir à créer sa nouvelle collection puisqu'on l'imagine facilement porter la plupart des tenues pour hommes de son défilé. Le cuir, matière fétiche du créateur se retrouve en body sexy chez la femme et en patchwork sur des vestes chez monsieur. Le coton gris (pensez aux vêtements de jogging) a été beaucoup exploité donnant une touche très relax même rebelle à la collection.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

La 23e édition de la SMM à l'Arsenal
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction