DIVERTISSEMENT

Festival de musique émergente: un bilan des plus positifs pour le dixième anniversaire

04/09/2012 06:48 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST
Jean-François Cyr

Eh oui, toutes les bonnes choses ont une fin. Le Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue (FME), qui se déroulait du 30 août au 2 septembre à Rouyn-Noranda, a clôturé ses activités dimanche soir avec un bilan des plus positifs pour son dixième anniversaire. Revenu à Montréal depuis même pas 24 heures, le président fondateur de l'événement, Sandy Boutin, a accepté de poser pour nous un regard frais sur les derniers jours qu'il a vécu à un train d'enfer.

Avec de bons noms à la programmation (Plants and Animals, Marie-Pierre Arthur, Lisa Leblanc, Peter Peter, Cyborgs, Half Moon Run, Louis-Jean Cormier...), quelques spectacles canons (dont Godspeed You ! Black Emperor, Feist ou encore le Mix des Chefs), de jolies découvertes (Juveniles, Pneu, l'ancien du groupe québécois rock-punk-métal, Les Goules, Keith Kouna, le duo montréalais déjà un peu connu Organ Mood), une décoration urbaine colorée et inventive, une ambiance de fête qui dépasse l'entendement, puis une étonnante organisation, n'ayons pas peur des mots, on avait mis le paquet pour faire du FME 2012, une rencontre inoubliable.

« C'est encore des analyses préliminaires, mais d'après le registre des compteurs en salles, notre objectif est atteint, même dépassé, explique M. Boutin. Elles ont été toutes sold-out. On parle de 20 000 entrées. Pour le grand spectacle de clôture gratuit (une première pour le FME) c'est aussi très convaincant. On ne savait pas combien de gens allaient vraiment participer. Finalement, environ 12 000 personnes se sont présentées (sur la plage Kiwanis du lac Noranda) pour entendre Jean-Pierre Ferland, Dumas et Bernard Adamus. »

La plus grosse année

C'est donc une affluence record pour le FME, une nouvelle fort bien accueillie par son président, qui espérait beaucoup de l'événement 2012 : « On est vraiment contents. C'est un succès complet. Et on le doit aussi à nos partenaires, dont la Ville de Rouyn-Noranda, qui nous a octroyé une enveloppe spéciale en lien à son 10e anniversaire de fusion. Ça nous a entre autres permis de voir grand pour Jean-Pierre Ferland. »

Pour immortaliser cette 10e édition, les organisateurs invitent les festivaliers à participer à l'album souvenir qui consiste à partager photos et vidéos pris au fil des 10 années. Toujours selon les responsables du FME, le tout deviendra une œuvre collective qui soulignera avec originalité la première décennie. Il faut seulement visiter l'adresse fmeat.org/10ans.

Aux dires de Sandy Boutin, le plus grand défi à l'avenir sera de « gérer la croissance », afin que ce festival demeure familier, convivial, chaleureux, accessible... À hauteur d'homme, quoi.

Le prochain rendez-vous abitibien de musique émergente se tiendra du 29 août au 1er septembre 2013.