NOUVELLES

Dalton McGuinty demande une majorité

04/09/2012 12:01 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Le premier ministre ontarien, Dalton McGuinty, lance un appel aux électeurs, à l'approche des élections partielles de jeudi. Il demande une majorité pour mieux éliminer le déficit.

La province fait face à un déficit de 15 milliards de dollars.

Le chef libéral dit qu'il serait « plus facile » pour son gouvernement de sortir l'Ontario du rouge et de légiférer contre toute grève dans les écoles, s'il obtenait une majorité de sièges à l'Assemblée législative.

À l'heure actuelle, il lui manque un siège pour avoir une majorité.

Les libéraux espèrent conserver la circonscription de Vaughan lors des partielles de jeudi, en plus d'arracher aux conservateurs celle de Kitchener-Waterloo, où les trois principaux partis se livrent une lutte serrée.

Les syndicats d'enseignants ont accusé les libéraux de jouer les durs, en menaçant d'imposer un gel salarial et de suspendre le droit de grève de leurs membres par le biais d'une loi spéciale, simplement pour courtiser les électeurs de droite le 6 septembre. La Fédération des enseignants anglophones du primaire publie même des publicités dans les journaux, mardi, pour dénoncer la « désinformation » du gouvernement.

Facteur québécois

M. McGuinty n'a pas voulu se mouiller, mardi, sur les élections au Québec et une possible victoire du Parti québécois, qui pourrait convaincre les électeurs ontariens de la nécessité d'avoir un gouvernement majoritaire stable.

Le chef libéral affirme qu'il travaillera avec quiconque est élu.

PLUS: