NOUVELLES

Pakistan : deux diplomates américains blessés dans un attentat-suicide

03/09/2012 02:22 EDT | Actualisé 02/11/2012 05:12 EDT

Deux diplomates américains ont été blessés lundi dans un attentat à la voiture piégée survenu près des bureaux de l'Organisation des Nations unies (ONU) à Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, a annoncé l'ambassade des États-Unis.

« Deux employés américains et deux Pakistanais membres du personnel du consulat ont été blessés et reçoivent des traitements médicaux. Aucun employé du consulat n'a été tué, mais nous cherchons à savoir s'il y a eu d'autres victimes de cet acte haineux », a indiqué l'ambassade par voie de communiqué, sans exclure que d'autres Américains, non diplomates, aient perdu la vie dans l'attaque.

Plus tôt, le ministre régional de l'Information, Mian Iftikhar Hussain, avait déclaré que « l'explosion avait tué deux Américains ». Et il a confirmé sa déclaration après la diffusion du communiqué de l'ambassade américaine.

Au total, cinq personnes ont été tuées dans l'attentat-suicide, avait-il indiqué, ajoutant que deux ressortissants américains et quatre policiers pakistanais avaient aussi été blessés lors de l'attaque. « Il s'agit d'une attaque-suicide, le kamikaze ciblait le véhicule américain » près d'un immeuble de l'ONU, avait précisé le ministre de l'Information.

« L'explosion a eu lieu près des bureaux du HCR [Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés] et d'un quartier résidentiel où sont installés des employés du consulat américain et des bureaux d'ONG étrangères », a déclaré une source policière.

« Le kamikaze a foncé avec sa voiture dans le véhicule d'une mission étrangère. Le véhicule contenait entre 100 et 110 kilos d'explosif, incluant plus de 10 obus de mortiers », a affirmé de son côté le chef de la police de Peshawar, Imtiaz Altaf.

Les autorités américaines ont néanmoins confirmé qu'un véhicule du consulat avait été la cible de ce « qui semble être une attaque terroriste ».

Plus grande ville du nord-ouest du Pakistan, Peshawar se trouve aux portes des zones tribales à la frontière de l'Afghanistan, région qui abrite des talibans et qui constitue le principal bastion d'Al-Qaïda dans le monde.

PLUS: