NOUVELLES

La minière canadienne Eldorado Gold au centre d'une polémique en Roumanie

03/09/2012 02:22 EDT | Actualisé 02/11/2012 05:12 EDT

Le gouvernement roumain ordonne d'« urgence » la tenue d'une enquête sur l'octroi d'un permis environnemental accordé pour un projet d'exploitation d'or de la société canadienne Eldorado Gold impliquant l'utilisation de cyanure.

L'enquête vise à vérifier si l'Agence régionale pour la protection de l'environnement de Timisoara, dans l'ouest de la Roumanie, a respecté la loi en délivrant le permis pour le projet de mine d'or à Certej. L'autorisation sera révoquée si elle ne respecte pas la réglementation du pays, a indiqué la ministre de l'Environnement, Rovana Plumb.

Elle a également demandé que le directeur de l'Agence régionale soit démis de ses fonctions, soutenant qu'il n'avait pas informé le ministère qu'il délivrait un permis pour un projet « d'intérêt national et international ».

Eldorado Gold avait pourtant publié un communiqué le 27 juillet annonçant qu'elle avait obtenu un permis environnemental important pour l'exploitation du site de Certej.

Des organisations environnementales inquiètes

En lançant cette enquête, le gouvernement répond aux préoccupations d'ONG environnementales qui ont dénoncé lundi l'octroi du permis, évoquant des « irrégularités » et un « précédent très dangereux pour la Roumanie ».

« En accordant ce permis, les autorités jugent acceptables le défrichage de 187 hectares [près de 2 kilomètres carrés] de forêt et la superposition d'un projet minier sur un site Natura 2000 », ajoutent ces organismes au nombre desquels figurent Alburnus Maior et le Centre indépendant pour le développement des ressources environnementales.

Selon les ONG, le gouvernement n'a demandé « aucune garantie » pour la protection de l'environnement alors que le projet prévoit l'emploi de cyanure, une substance dont l'utilisation doit être soumise à de strictes conditions pour l'exploitation de l'or dans l'Union européenne.

Basée à Vancouver, en Colombie-Britannique, Eldorado Gold exploite sept gisements d'or, de fer ou d'argent, en Chine, en Turquie, en Grèce et au Brésil. Au second trimestre de 2012, elle a vendu de l'or pour 211 millions de dollars.

PLUS: