NOUVELLES

Bon départ pour le Rouge et Or

02/09/2012 03:41 EDT | Actualisé 01/11/2012 05:12 EDT

Le Rouge et Or a remporté le premier match de sa saison contre les Redmen de l'Université McGill par la marque de 33 à 15, dimanche.

Le Rouge et Or n'a pas échoué au PEPS de l'Université Laval depuis 2004.

Les statistiques sont un peu moins glorieuses pour les Redmen, eux qui se sont inclinés pour un 22e match d'affilée.

Les Montréalais ont toutefois démarré la rencontre du bon pied, avec trois bottés de placement réussis, pour se donner une priorité de 9 à 0.

Le temps d'un quart, les Redmen ont surpris.

Pendant ce temps le Rouge et Or gaspillait ses trois premières possessions à l'attaque avec des bottés de dégagement ratés et une interception.

Mais les joueurs de l'Université Laval se sont ajustés et tout est rentré dans l'ordre par la suite. Le quart-arrière Tristan Grenon a rejoint Yannick Morin-Plante sur 24 verges pour le touché et la machine s'est mise en marche.

À son premier départ en deux ans, Grenon a complété 18 de ses 31 passes pour des gains aériens totaux de 160 verges et deux passes de touché.

Si le quart des locaux avait la lourde tâche de faire oublier Bruno Prud'homme, le porteur de ballon Maxime Boutin devait faire de même avec Sébastien Lévesque qui a dominé le football universitaire québécois au cours des dernières années.

Boutin y est partiellement parvenu avec 86 verges accumulées au sol en 12 tentatives, en plus de réussir un majeur par la passe. Pascal Lochard a joint ses efforts à Maxime Boutin pour les gains terrestres et l'Université Laval a pu terminer la rencontre avec 161 verges à ce chapitre.

Un festival de coups de pied

Ce sont toutefois les botteurs qui ont volé la vedette de ce match inaugural. Boris Bede du Rouge et or et Sammy Rossy de McGill ont réussi cinq placements chacun.

À son baptême de feu, Rossy a rassuré ses patrons, lui qui n'était pas de la formation partante en début de match. Blessé l'an dernier, il n'avait pas foulé les terrains de toute la saison au Collège André-Grasset.

Le Rouge et Or diminué

L'Université Laval ne voudra pas nécessairement se souvenir de ce départ chancelant, mais elle en gardera tout de même quelques séquelles.

Trois joueurs ont dû quitter le match en raison de blessures : les piliers Arnaud Gascon-Nadon et Dominic Noël en plus de Dominic Boisvert.

Le match a été disputé devant 12 274 spectateurs, une des plus petites foules depuis une douzaine d'années au PEPS.

PLUS: