NOUVELLES

Afrique du Sud : accusations de meurtre retirées contre 270 mineurs

02/09/2012 04:54 EDT | Actualisé 01/11/2012 05:12 EDT

La justice sud-africaine a retiré dimanche l'inculpation de 270 mineurs grévistes pour le meurtre de 34 de leurs collègues abattus par la police.

L'inculpation des mineurs jeudi a suscité la colère dans le pays et ailleurs dans le monde. De nombreux juristes estiment que le magistrat a utilisé une loi antiémeute de 1956, qui était prisée à l'époque de l'apartheid.

Le texte prévoit que toute personne arrêtée sur le site d'une fusillade impliquant la police doit être inculpée pour meurtre.

« La décision et l'annonce des chefs d'inculpation finalement retenus contre les personnes impliquées n'auront lieu qu'une fois que toutes les enquêtes auront été bouclées », a déclaré Nomgcobo Jiba, la responsable du ministère public, faisant référence à la commission d'enquête décrétée par le président Jacob Zuma.

Les 270 mineurs ont été arrêtés et emprisonnés 16 août, tout juste après que la police eut tiré sur une foule de grévistes armés de lances et de machettes, faisant 34 morts et 78 blessés. Ils devraient être libérés cette semaine.

La mine de platine de Marikana, qui appartient au groupe Lonmin, est quasiment paralysée depuis que 3000 mineurs se sont mis en grève le 10 août pour exiger une forte hausse de salaire.

PLUS: