NOUVELLES

Les compressions se font sentir à Parcs Canada

31/08/2012 09:33 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

Les activités d'interprétation sur certains sites historiques nationaux de Parcs Canada vont cesser plus tôt cette année en raison des compressions imposées dans le dernier budget fédéral.

Les visites guidées et les activités d'interprétation qui prenaient fin partout à la mi-octobre vont cesser durant le long congé de la fête du Travail à certains endroits. Dans la région de Québec, les activités d'interprétation aux sites du parc Cartier-Brébeuf et au fort Numéro-Un de Lévis sont notamment visées.

Des centaines d'employés de Parcs Canada dans l'ensemble de la province seront touchés par ces compressions selon l'Alliance canadienne de la fonction publique. Le syndicat affirme que 55 des 85 employés de la région de Québec ont reçu des lettres de congédiement.

La vice-présidente régionale du syndicat Magalie Picard déplore cette diminution des services et l'impact quelles auront sur la clientèle scolaire notamment. « Bien sûr que c'est important au niveau culturel d'amener nos enfants à visiter ces sites-là. Ça fait partie de notre patrimoine, mais là il n'y aura plus de visites scolaires parce que le gouvernement conservateur a décidé que ces sites-là, ça ne valait pas la peine de les ouvrir durant la période scolaire. »

Les sites historiques vont toutefois demeurer accessibles aux visiteurs. Les activités d'interprétation dans les parcs nationaux ne sont pas toutes affectées par cette diminution des services.

PLUS: