Huffpost Canada Quebec qc

Des travailleurs mexicains distribuent des brochures pour la CAQ (PHOTOS/VIDÉO)

Publication: Mis à jour:

Des travailleurs mexicains auraient été aperçus en train de distribuer de la publicité électorale de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Huntingdon pour la candidate Claire IsaBelle, provoquant la colère de certains citoyens. Alertée, la Fédération des entreprises de recrutement de la main-d'œuvre étrangère (FERME) est intervenue rapidement afin de rappeler à l'ordre l'agriculteur où travaillent les Mexicains.

«Les travailleurs étrangers sont au Québec pour travailler dans le secteur agricole, on ne doit pas leur demander de faire du porte-à-porte pour les élections. À moins qu'ils décident de le faire de leur propre gré, dans leur loisir. Ce qui ne semble pas être le cas dans la situation présente», dénonce le directeur général de la FERME, René Mantha.

Des travailleurs agricoles-électoraux

La distribution de dépliants électoraux aurait eu lieu vendredi matin dans les rues de la municipalité de Saint-Chrysostome. C'est un citoyen surpris de voir des Mexicains distribuer des dépliants électoraux de la CAQ qui a alerté l'organisation libérale du député sortant, Stéphane Billette.

Rapidement, un organisateur libéral s'est rendu sur les lieux de la distribution pour vérifier. «Je suis allé sur place pour voir et c'est à ce moment que j'ai pris une photo de Mexicains en train de distribuer des dépliants de la candidate caquiste», explique Jean-Pierre McKenzie.

Ce dernier songe d'ailleurs à porter plainte contre la candidate caquiste auprès du Directeur général des élections du Québec et peut-être d'autres instances gouvernementales.

Des travailleurs du frère de la candidate

Selon les informations recueillies, les travailleurs agricoles mexicains travaillent sur la ferme du frère de la candidate de la CAQ. D'après les données de la FERME, ils seraient 15 sur cette terre où est cultivée la pomme de terre.

«Je suis allé directement sur la ferme du frère de Mme IsaBelle (en début d'après-midi) pour lui rappeler que les travailleurs mexicains sont ici pour travailler uniquement sur la ferme», précise le directeur général de la FERME, stupéfait de la situation.

Pour sa part, l'attaché-presse du chef de la CAQ, Jean-François Del Torchio, affirme plutôt qu'un seul travailleur a participé à la distribution des dépliants. «Il travaille pour la ferme IsaBelle depuis 10 ans, précise-t-il. Il est presque considéré comme un membre de la famille IsaBelle. C'est le travailleur qui a insisté de façon volontaire pour y aller. Il n'y a pas d'incident là.»

«Il n'y a rien d'illégal. On a vérifié une deuxième fois et il y avait qu'une seule personne», ajoute-t-il, déplorant que cette situation soit montée en épingle sur la place publique.

Légal si déclaré

Selon la porte-parole du Directeur général des élections du Québec, Cynthia Gagnon, rien dans la loi électorale n'empêche une personne non citoyenne d'agir à titre de bénévole ou d'employé dans le cadre d'une élection.

La porte-parole n'a toutefois pas voulu se prononcer sur le cas précis et sur l'issue de la plainte qui pourrait être déposée contre la candidate caquiste. «Ça dépend de trop de facteurs, dit-elle. C'est du cas par cas.»

Toutefois, si les travailleurs ont agi pendant leurs heures de travail, celles-ci devront être comptabilisées dans le rapport de dépenses électorales qui doit être remis au DGEQ au maximum 90 jours après le scrutin.

Le Huffington Post Québec a tenté de rejoindre la candidate Claire IsaBelle, en vain.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
François Legault en campagne
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction