On recommande d'abord de trouver ce qui justifie ces cris, ce que l'enfant tente d'exprimer à travers ces hurlements.

Le site parle du hurlement de joie. Si l'enfant heureux se met à crier, vous pouvez le prendre dans vos bras et lui caresser le dos. Il sentira votre présence réconfortante, qui le calmera. Puis, tâchez de lui faire comprendre qu'il peut hurler au terrain de jeu, mais qu'il doit garder son calme à l'intérieur.

Aussi, si l'enfant crie pour attirer l'attention alors que vous êtes au téléphone, par exemple, démontrez que vous ne l'ignorez pas en lui touchant le dos, en l'assoyant sur vos genoux ou en lui souriant.

S'il crie parce qu'il est en colère, attirez son attention sur autre chose que sur ce qui le fâche. Donnez-lui un livre, un objet intriguant ou trouvez-lui quelque chose à faire.

Si vous haussez aussi le ton, l'enfant ne fera que s'énerver davantage. S'il n'y a rien à faire pour calmer ses cris, emmenez-le à l'écart jusqu'à ce qu'il se calme.

Pour ce qui est des bébés, rappelons que le Dr Harvey Karp croit détenir la solution pour les calmer sous forme de routine bien particulière. La méthode consiste à emmailloter serré le bébé dans une couverture, le mettre dans une position de côté, faire des sons de silence (chut), le bercer et lui donner une suce.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net