NOUVELLES

Menace de grève dans une trentaine d'établissements hôteliers

30/08/2012 01:20 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

Les employés d'une trentaine d'établissements hôteliers affiliés à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) pourraient déclencher une grève massive le 9 septembre. Les négociations pour le renouvellement des conventions collectives piétinent.

Dans la région de Québec, cinq hôtels seraient touchés par cette grève d'une durée de 24 heures. Il s'agit des hôtels Delta, Hilton, Clarion, Pur et Manoir du Lac Delage. Le 21 août dernier, les quelque 1000 syndiqués de ces cinq établissements se sont dotés d'un mandat de grève.

Les conventions collectives sont échues depuis la fin juillet. La précarité d'emploi, la charge de travail et les salaires sont au coeur du conflit.

Le syndicat affirme que l'employeur ne négocie pas de bonne foi en demandant un recul important des conditions de travail. Par exemple, plusieurs hôtels veulent augmenter le nombre d'heures travaillées avant de pouvoir obtenir un poste permanent.

Il veut donc faire pression sur les patrons et se dit prêt à entamer un blitz de négociations pour en arriver à une entente d'ici le 9 septembre.

Dans la région de Québec, les syndiqués envisagent encore la possibilité de perturber la fin de semaine du spectacle de Madonna.

« Je ne connais pas la stratégie à Québec et je ne vous la dévoilerai pas non plus même si je la connaissais, mais c'est encore une possibilité qu'il puisse y avoir des débrayages pendant le weekend », affirme le porte-parole du secteur hôtelier à la CSN, Michel Valiquette.

L'Association des hôteliers du Québec rétorque qu'elle négocie de bonne foi. Les hôteliers affirment que la stratégie de la CSN, de négocier en bloc pour tous les hôtels, ralentit et fait même reculer les pourparlers.

PLUS: