BIEN-ÊTRE
30/08/2012 03:09 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

La dépendance à l'Internet serait génétique

Bum

(bum) La dépendance au Web n'est pas seulement que le fruit de l'imagination.

Des équipes des universités de Bonn et de Mannheim ont découvert que la dépendance à l'Internet pouvait avoir des origines génétiques.

Sur les 843 personnes interrogées sur leurs habitudes, 15 % présentaient des troubles de comportement et une variante génétique du gène CHRNA4 qui est déjà lié à la dépendance à la nicotine.

Le profil génétique des personnes dépendantes au Web a été comparé à un groupe témoin en bonne santé, et on a remarqué une différence chez 15 % des utilisateurs accros à l'Internet, rapporte le Journal of Addiction Medicine.

« Nous savions déjà qu'une mutation sur le gène du récepteur de l'acétylcholine dans le cerveau était associée à la promotion de comportements addictifs. La nicotine du tabac se fixe -- comme l'acétylcholine, qui est produite par le corps -- comme une clé dans ce récepteur. Ces deux neurotransmetteurs jouent un rôle important dans l'activation du système de récompense du cerveau. Cette connexion joue un rôle essentiel dans la dépendance à la nicotine, mais aussi à Internet », explique le Dr Montag.

Les femmes semblaient être les plus touchées par le phénomène.

Cette découverte doit cependant être validée par d'autres recherches.

Crédit photo : FreeDigitalPhotos.net