NOUVELLES

Hausse appréhendée des prix des copropriétés au pays

30/08/2012 08:28 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

Les personnes de 55 ans et plus et les premiers acheteurs sont de plus en plus nombreux à privilégier l'achat de copropriétés au Canada en raison de la hausse des prix des maisons unifamiliales, d'après un rapport du Conference Board du Canada et de l'assureur privé de prêts hypothécaires résidentiels Genworth Canada.

Par conséquent, le prix de revente des appartements en copropriété devrait augmenter au cours de la prochaine année dans sept des huit grands centres urbains étudiés dans le rapport.

Les prix devraient progresser de 2,1 % à Québec, de 2,4 % à Montréal et de 2,5 % à Toronto, tandis qu'ils diminueront de 2 % à Vancouver, où le prix médian est évalué à 348 152 $ en 2013.

À Québec, la moyenne du prix de revente devrait être de 219 235 $ en 2013. À Montréal, elle devrait s'élever à 272 001 $.

Le rapport expose une situation à l'opposé des prévisions des économistes et des experts, qui ont plutôt averti la population de la présence d'une bulle prête à éclater sur le marché des copropriétés.

La Banque du Canada et le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, ont ainsi mis les Canadiens en garde à de nombreuses reprises à propos des emprunts hypothécaires. Ils estiment que l'endettement des ménages est l'ennemi numéro un d'une économie nationale en santé.

La Banque centrale a souligné que les segments du marché immobilier dans lesquels l'offre dépasse constamment la demande, par exemple le marché des copropriétés à Toronto, s'exposent à un risque plus élevé de rectification des prix.

L'assureur Genworth s'attend à ce que la population augmente dans huit des neuf villes à l'étude. La hausse de l'embauche et les bas taux d'intérêt devraient également stimuler le marché.

Les villes qui ont été étudiées dans le rapport sont Québec, Montréal, Ottawa, Toronto, Calgary, Edmonton, Vancouver et Victoria.

PLUS: