NOUVELLES

Écart entre riches et pauvres : l'Ontario connaît la plus forte hausse

29/08/2012 07:43 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

L'Ontario est la province où les inégalités de revenu ont augmenté de la manière la plus marquée au pays de 1981 à 2012, selon un rapport d'une coalition de groupes communautaires et syndicaux.

Le fossé entre riches et pauvres a crû de 17,2 % durant cette période.

La Colombie-Britannique arrive au deuxième rang (14,4 %).

Le président de la Fédération ontarienne du travail, Sid Ryan, et Natalie Mehra de la Coalition ontarienne pour la santé ont présenté ces statistiques à l'Assemblée législative, mercredi matin.

La coalition dont ils font partie publie ces statistiques, alors que le gouvernement libéral est à couteaux tirés avec nombre de syndicats d'employés des secteurs publics et parapublics, à cause de sa lutte au déficit.

Par exemple, des milliers d'enseignants ont manifesté, mardi, contre un projet de loi spéciale qui leur imposerait un gel salarial, en plus de suspendre leur droit de grève durant deux ans.

La province explique qu'elle fait face à un déficit de 15 milliards de dollars et qu'elle doit limiter ses dépenses.

Austérité

Le rapport dénonce le dernier budget libéral, qui contenait une série de compressions et de gels de dépenses, que ce soit dans le logement social, les infrastructures, les services correctionnels ou la prestation pour enfants.

Le Front commun soutient que l'Ontario est devenu, en 2011-2012, la province au pays qui finance le moins les programmes sociaux. Selon le rapport, l'Ontario est la province qui subventionne le moins les hôpitaux au pays, ce qui fait que les Ontariens sont ceux qui peuvent compter sur le plus faible nombre de lits par habitant au pays.

PLUS: