NOUVELLES

Typhon Bolaven : 12 pêcheurs chinois noyés et 10 autres disparus

28/08/2012 01:30 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT

L'un des plus puissants typhons jamais observés en Asie depuis 60 ans a fait 12 morts et 10 disparus mardi lorsque deux bateaux de pêche chinois ont fait naufrage dans la tempête au large de l'île de Jeju, dans les eaux sud-coréennes.

Une trentaine de membres d'équipage se trouvaient sur les deux bateaux de pêche. Les gardes-côtes et les pompiers ont retiré des eaux 12 pêcheurs, alors que six autres ont réussi à regagner la rive par leurs propres moyens.

« Beaucoup [de rescapés] se tiennent sur la coque de l'un des bateaux [retourné à une cinquantaine de mètres du rivage] et les sauveteurs les ramènent au bord à l'aide de cordes », avait expliqué en matinée un porte-parole des garde-côtes de Seogwipo, précisant que l'autre navire s'était brisé en deux avant de sombrer.

L'agence météorologique nationale sud-coréenne a lancé mardi matin une alerte au typhon concernant Séoul, métropole de 10 millions d'habitants. L'agence sud-coréenne de prévention des catastrophes naturelles a quant à elle émis son niveau d'alerte le plus élevé, alors que le typhon Bolaven progressait vers le nord.

Selon le ministère des Transports, les 87 liaisons par ferry de la Corée du Sud ont été suspendues et 247 vols - 183 intérieurs et 64 internationaux - ont été annulés depuis lundi.

Environ 200 000 foyers dans le sud de l'île de Jeju étaient également privés de courant, d'après l'Agence nationale de gestion des urgences, tandis que les essais menés par les armées américaine et sud-coréenne étaient suspendus.

Le typhon avait fait au moins un mort et cinq blessés dans les îles japonaises d'Amami et d'Okinawa dans la nuit de dimanche à lundi, selon les médias locaux et les agences météorologiques régionales.

L'oeil de Bolaven devait se trouver en mer Jaune vers midi (3 h GMT), passer près de la capitale deux heures plus tard, avant de toucher la Corée du Nord vers 18 h (9 h GMT), qui peine déjà à se remettre des importantes inondations qui avaient suivi une période de sécheresse.

PLUS: