DIVERTISSEMENT

Quartiers Danses: entrez dans la danse

28/08/2012 04:05 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT
Jean-François Cyr

Du 12 au 23 septembre 2012, une cinquantaine d'artistes chevronnés ou émergents de la scène internationale et nationale offriront plusieurs spectacles et activités ici et là dans la métropole, en salle et dans la rue. En cette dixième année d'existence du festival Quartiers Danses (contemporaine), on sent que les organisateurs ont voulu frapper du pied afin de faire de cet événement montréalais une rencontre marquante pour cette discipline culturelle qui a bien besoin d'encouragement.

Chorégraphes et interprètes vont investir différents quartiers de Montréal pour partager ou faire connaître les talents montréalais et étrangers. À cet égard, le cofondateur (avec le Français Thierry Gourmelen) et directeur général du festival, Rafik Hubert Sabbagh, a insisté sur la mission primordiale de son événement.

« On veut convaincre que la danse est faite pour tout le monde. Il suffit de fouiller et d'explorer pour trouver ce qui nous plaît », a-t-il affirmé en entrevue après avoir présenté officiellement la programmation 2012, lors d'un point de presse tenu à la Place des Arts.

« Par ce festival, on soutien aussi des artistes qui ont vraiment besoin d'aide. Ce domaine souffre véritablement de pauvreté. Le salaire moyen des danseurs québécois tourne autour de 15 000 $ par année. Il faut stimuler ce milieu. On apporte un support quant à la visibilité, en plus de favoriser les rencontres avec les publics et les gens du milieu. Grâce au festival, on veut amener la danse au public, qu'on désire voir augmenter en nombre. Pour l'instant, on compte autour de 12 000 amateurs réguliers à Montréal. Il faut participer à faire grandir l'intérêt et c'est ce que nous faisons. »

De son côté, le comédien, metteur en scène et danseur Marc Béland, porte-parole et président d'honneur de la 10e édition, affirme qu'il est de son devoir d'éduquer les Montréalais à l'importance et à la richesse de la danse en général : « Je trouve qu'il est nécessaire de soutenir la mission d'un tel festival. Et je le fais avec grand plaisir, moi qui me passionne de cette discipline depuis de nombreuses années. » Marc Béland sera d'un spectacle en novembre à Montréal intitulé Quarantaine 4x4 en plus de participer à la Soirée carte blanche du Festival, aux côtés de Claude Godin, Jeff Hall et Benjamin Hatcher

Au-dedans comme au-dehors

En plus de sa programmation gratuite aux maisons de la culture Côte-des-Neiges et Rosemont-La Petite-Patrie, le festival sera logé dans différentes salles de spectacle de la ville pour proposer des prestations plus qu'abordables (les billets sont au coût de 10 $ si achetés avant le 3 septembre, puis 15 $ par la suite), notamment au Monument-National, au Théâtre Rouge et à la Cinquième salle de la Place des Arts.

Au programme, des premières mondiales chorégraphes-interprètes de la relève, dont Audrey Bergeron, Rosalie Famelart et Nancy Rivest du collectif Breakelinas (Montréal), des reprises par Hélène Messier et Elizabeth Suich, des artistes émergents en première mondiale comme Mandala Sitù et Manuel Roque (Montréal), des chorégraphes reconnues telles que Dominique Porte (Montréal, première mondiale) et Lina Cruz (Montréal), des interprètes de renoms (Céline Cassone, Kevin Delaney et Christina Bodie) ou encore des artistes montréalais établis que sont les Jeff Hall, Claude Godin, Benjamin Hatcher et Marc Béland (première mondiale).

La danse rencontrera par ailleurs les arts visuels et le théâtre dans les performances de Marie Brassard et de Florence Figols (Montréal), alors que Ziyian Kwan (Vancouver) proposera une installation interactive humoristique. De plus, la nouvelle génération de la danse-théâtre allemande sera représentée au festival avec la venue, pour la première fois à Montréal, de trois compagnies de Düsseldorf, à savoir Fabien Prioville, Morgan Nardi, Silke Z.


Le festival invite également les gens à sillonner la ville et à se familiariser avec la danse d'aujourd'hui dans différents quartiers de Montréal. On pense à trois jeunes compagnies de la relève québécoise nommées Bal [let] de rue elles, le collectif Atypique et le collectif En cohorte (Montréal). Il y aura aussi les compagnies de danse basque Kukai Konpania (Espagne) et montréalaise Taafé Fanga (sur des rythmes d'Afrique de l'Ouest).

En marge

Aux dires des responsables de la programmation, le festival Quartiers Danses veut poser un regard élargi sur la danse qui comprend la diffusion de courts et de longs métrages sur la discipline.

Un atelier de danse parents-enfants dirigé par Hélène Langevin de la compagnie Bouge de là, des expositions photographiques rétrospectives de Michel Pinault et des rencontres d'artistes animées par Fabienne Cabado et Stéphanie Brody, sont également au menu.

Pour obtenir plus d'information, on peut consulter le site du festival à l'adresse www.quartiersdanses.com.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quartiers Danses