NOUVELLES

La justice française ouvre une enquête sur la mort de Yasser Arafat

28/08/2012 12:57 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

La mort du dirigeant palestinien Yasser Arafat fera l'objet d'une enquête judiciaire en France.

Le parquet de Nanterre (ouest de Paris) ouvrira une enquête pour assassinat, selon une source proche du dossier.

L'ouverture de cette enquête fait suite à la plainte contre X pour assassinat déposée par Souha Arafat, la veuve du président de l'Autorité palestinienne, le 21 juillet dernier.

Yasser Arafat est mort le 11 novembre 2004 à l'hôpital militaire français Percy de Clamart, près de Paris.

Une enquête menée par la chaîne Al-Jazira a révélé que des effets personnels du dirigeant palestinien contenaient du polonium 210, une substance radioactive hautement toxique.

C'est Souha Arafat qui a remis ces effets personnels à l'équipe d'Al-Jazira, qui les a fait analyser par un laboratoire de Lausanne en Suisse.

Ces révélations avaient relancé la thèse de l'empoisonnement de M. Arafat, partagée par plusieurs dirigeants palestiniens et des proches du défunt.

Après la diffusion du documentaire d'Al-Jazira, l'Autorité palestinienne a donné son accord pour l'exhumation du corps de Yasser Arafat, mais aucune date n'a encore été fixée.

Par ailleurs, dans un entretien au Figaro.fr, Souha Arafat a trouvé étrange que les prélèvements biologiques effectués en France sur son mari aient été détruits.

La cause exacte du décès d'Arafat n'a jamais été rendue publique.

Vendredi, l'institut de radiophysique de Lausanne avait annoncé qu'il comptait examiner la dépouille de Yasser Arafat après le feu vert de sa veuve, afin de rechercher d'éventuelles traces de polonium.

Le polonium 210 est devenu célèbre après avoir été retrouvé dans le corps de l'ex-espion russe Alexandre Litvinenko, mort en 2006 à Londres. La piste d'un empoisonnement a été avancée.

PLUS: