BIEN-ÊTRE

Immobilier : les très riches veulent du bien-être intégré

28/08/2012 04:32 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

Après les terrains de tennis et les piscines extérieures, ce sont maintenant les salles de sport et de bien-être intérieurs qui deviennent un critère de sélection prioritaire dans le choix d'une belle villa ou d'un appartement de luxe, selon le spécialiste de l'immobilier de prestige Coldwell Banker Previews International France et Monaco.

Certes, ce sont d'abord les sportifs de haut niveau qui craquent pour les hammams, saunas, appareils multifonctions et de cardio-training qui côtoient des piscines intérieures pouvant dépasser 25 mètres de longueur.

"A Paris, par exemple, les sportifs s'orientent de plus en plus vers les hôtels particuliers, la tendance étant au gain d'espace", confirme Vanda Doncelle, vice-président senior de Coldwell Banker Preview International, spécialiste de l'immobilier de prestige.

A l'instar de cette star du basket russe qui a souhaité acquérir un pied-à-terre dans la capitale et demander les autorisations nécessaires pour creuser le sous-sol de l'immeuble afin de l'équiper d'une salle de basket particulière, et sur un second niveau d'un spa personnel avec piscine, jacuzzi, et équipements de musculation. "Pour un terrain de basket, la surface nécessaire étant de 28 m sur 15 m, la sélection s'est uniquement orientée sur des bâtiments avec une assise au sol de plus de 500 m²", reprend le dirigeant.

Mais, selon Coldwell Banker Previews International France et Monaco, ces équipements intégrés aux biens de prestige correspondent à un nouveau besoin de la clientèle aisée.

"Ces demandes sont de plus en plus fréquentes et pas seulement pour les sportifs de haut niveau, mais également pour des particuliers accordant une place importante au bien-être", conclut Vanda Doncelle.