NOUVELLES

Déficit record à la Commission scolaire de Montréal

28/08/2012 11:28 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

Le retour en classe s'effectue sous le signe des compressions budgétaires à la Commission scolaire de Montréal (CSDM), qui doit composer avec un déficit record de 47 millions de dollars.

La CSDM a demandé aux écoles de comprimer 2 millions de dollars du budget de fonctionnement global de 35 millions de dollars. Les directions d'écoles veulent tout faire pour que les services directs aux élèves ne soient pas touchés cette année, mais elles doivent faire des choix.

« Avec les tableaux interactifs, je n'ai plus besoin d'acheter de cartes géographiques. À 200 $ la carte, c'est une belle économie », souligne la directrice de l'école La Vérendrye, Manon Pelletier.

Mais en raison de l'ampleur du déficit, gonflé notamment par les problèmes de qualité de l'air dans plusieurs établissements, c'est l'avenir à long terme qui inquiète les directions d'école, tout comme les syndicats.

« C'est davantage ce qui peut se produire l'an prochain, à l'an 2 de l'opération de redressement budgétaire, d'autant plus que le ministère semble vouloir continuer à imposer des coupures et à ne pas reconnaître la réalité montréalaise », explique le président de l'Association montréalaise des directions d'établissement scolaire (AMDES), Gaétan Neault.

« On a vu des exemples dans d'autres commissions scolaires, des coupures de services, alors on craint parfois ce genre de situation », indique quant à lui le président de l'Alliance des professeurs de Montréal, Alain Marois.

Selon les données du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), huit commissions scolaires ont présenté un budget déficitaire pour l'année scolaire 2012-2013.

  • Commission scolaire des Phares : 2 924 801 $
  • Commission scolaire de Montréal : 47 500 000 $
  • Commission scolaire du Lac-Témiscamingue : 454 149 $
  • Commission scolaire de Rouyn-Noranda : 855 263 $
  • Commission scolaire de Saint-Hyacinthe : 2 300 000 $
  • Commission scolaire Marie-Victorin : 5 698 699 $
  • Commission scolaire du Val-des-Cerfs : 3 200 000 $
  • Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier : 1 300 000 $

Pour ce qui est de la CSDM, qui accueille le plus important nombre d'élèves dans ses établissements, le MELS dit suivre la situation de près et affirme avoir mis en place un comité ministériel chargé de suivre le rétablissement de sa situation financière.

PLUS: