NOUVELLES

Restes humains à Toronto : ex-ami de coeur accusé de meurtre

27/08/2012 10:54 EDT | Actualisé 27/10/2012 05:12 EDT

Un homme de 40 ans de Toronto est accusé de meurtre au deuxième degré, relativement à la mort d'une Torontoise, dont des membres sectionnés ont été trouvés plus tôt ce mois-ci.

La police régionale de Peel a confirmé, lundi matin, l'identité du suspect, Chun Qi Jiang. Il s'agit de l'ex-ami de coeur de la victime. Il a été appréhendé, dimanche, à Toronto. L'accusé est un citoyen canadien d'origine chinoise, tout comme la victime.

Le couple s'était séparé, après quatre ans de vie commune, selon la police, qui traite le meurtre comme un cas de violence conjugale.

Les enquêteurs poursuivent leur investigation et n'exclut pas l'arrestation d'autres suspects.

La tête, un pied et les mains sectionnés d'Hua Guang Liu avaient été découverts dans un parc de Mississauga, alors qu'un bras et des mollets avaient été trouvés, à des kilomètres plus loin, près d'une rivière de l'est de Toronto.

La mère de famille, âgée de 41 ans, était portée disparue depuis le 11 août. Elle avait été vue pour la dernière fois au centre de beauté dont elle était propriétaire.

La police avait identifié les restes humains notamment grâce à des tests d'ADN.

Il y a une semaine, les policiers avaient effectué une descente dans un motel de l'est de la Ville Reine, à la recherche d'une « personne d'intérêt. » Mais aucun suspect n'avait alors été appréhendé.

La police a déjà écarté tout lien avec l'affaire Luka Rocco Magnotta.

« Crime isolé »

La police régionale de Peel avait assuré le public que le meurtre de la mère de trois enfants était un « cas isolé ».

La gestionnaire de l'immeuble où le salon de beauté de la victime était situé, Helen Savo-Sardaro, a raconté à la CBC qu'elle était elle-même une cliente du centre et que ce n'était pas un lieu de prostitution. Pour sa part, le pharmacien Imran Bachcha indique que la police lui a demandé l'enregistrement de la caméra de surveillance de son commerce, situé à proximité du spa de la victime.

CBC a aussi appris que les enquêteurs avaient tenté de déterminer s'il y avait un lien entre le meurtre et une valise remplie de vêtements trouvée à deux pâtés de maisons de restes de la victime à Toronto.

La femme de 41 ans, qui habitait dans l'est de Toronto, était une citoyenne canadienne d'origine chinoise. Selon Jong Soon Suh,le propriétaire d'un nettoyeur situé dans le même immeuble que le commerce de la victime, la mère de famille planifiait de retourner dans son pays natal.

PLUS: