NOUVELLES

Mitt Romney et la tempête Isaac se partagent la vedette

27/08/2012 04:59 EDT | Actualisé 26/10/2012 05:12 EDT

À Tampa, en Floride, les républicains doivent composer avec la tempête Isaac, qui se dirige à présent vers le Golfe du Mexique, où elle pourrait se transformer en ouragan.

Repoussée une première fois de 24 heures, la convention républicaine doit consacrer la désignation de Mitt Romney comme candidat à la présidentielle du 6 novembre prochain.

La convention a été symboliquement ouverte lundi en début d'après-midi, avant le début effectif des travaux mardi. Près de 50 000 personnes sont attendues, mais compte tenu de la tempête, certaines ne pourront pas s'y rendre.

Les républicains gardent l'oeil rivé sur la météo. Si la tempête Isaac se transforme en ouragan lors de son passage dans le golfe du Mexique, les festivités républicaines seront sérieusement compromises, ou du moins leur couverture médiatique. Une partie des 15 000 journalistes arrivés sur place sont déjà repartis suivre la trajectoire d'Isaac.

Cette convention a un triple objectif : marteler que Barack Obama a échoué (« Nous pouvons faire mieux » est l'un des slogans de la campagne républicaine), convaincre que Mitt Romney est l'homme qui saura redresser l'économie, et réussir à le rendre sympathique. L'ancien gouverneur du Massachusetts peine à établir un lien avec les électeurs. Et il peine à convaincre les plus conservateurs des républicains.

Jadis perçu comme un modéré pragmatique, Mitt Romney a durci son discours ces derniers mois et choisi un colistier ultraconservateur de 42 ans, confirmant son virage à droite.

Le programme de gouvernement des républicains, qui sera approuvé mardi, promet d'être solidement conservateur. Il sera examiné à la loupe par l'aile ultraconservatrice du parti. Ces républicains se souviennent en effet qu'en tant que gouverneur du Massachusetts, entre 2003 et 2007, Mitt Romney a instauré un système d'assurance maladie obligatoire, avec des subventions pour les plus pauvres, qui a, en partie, inspiré l'« Obamacare » de 2010 tant honni par les républicains aujourd'hui.

Cette convention est donc pour Romney l'occasion ou jamais de fixer clairement une image et un cap.

L'homme derrière Romney

En plus de confirmer le virage à droite des républicains, cette convention vise à présenter l'homme derrière Romney, sa vie privée et sa vie professionnelle. À la tête d'une fortune estimée entre 190 et 250 millions de dollars, Romney met en avant son expérience d'homme d'affaires. Mais en temps de crise, son passé de repreneur d'entreprises sans état d'âme peut se transformer en fardeau. Ce que lui reproche souvent le camp démocrate.

Mardi soir, son épouse, Ann Romney, viendra raconter leurs 42 ans de mariage et parler de leurs cinq enfants. Des amis viendront parler de lui, ainsi que d'anciens athlètes ayant participé aux Jeux olympiques de Salt Lake City, que Mitt Romney avait sauvés de la faillite en 2002.

En 1999, Salt Lake City était embourbée dans un scandale de corruption. Mitt Romney avait repris le comité organisateur et fait de ces JO une réussite. Ce succès lui a servi de tremplin pour son élection en 2003 au poste de gouverneur du Massachusetts.

Si la tempête se transforme en ouragan, l'épouse de Romney pourrait avoir à partager l'écran avec Isaac. La tempête devrait atteindre la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, jeudi. Et si la ville est frappée, sept ans après le passage de Katrina qui a causé la mort de plus de 1800 personnes et 81 milliards de dollars de dommages, il est à peu près sûr que le président Barack Obama se rendra sur place. Or, le discours de Mitt Romney est justement prévu jeudi soir.

PLUS: