NOUVELLES

Québec solidaire veut bonifier le Régime des rentes du Québec

24/08/2012 04:34 EDT | Actualisé 23/10/2012 05:12 EDT

Un texte de Laurence Niosi

Québec solidaire s'engage à bonifier le Régime des rentes du Québec (RRQ) pour que la pension de retraite corresponde en moyenne à 60 % des revenus d'emploi.

En point de presse, la coporte-parole de Québec solidaire, Françoise David, a rappelé que 4 retraités sur 10 doivent avoir recours au supplément du revenu garanti et vivent avec moins de 15 000 $ par année. « Le RRQ ne suffit plus à la tâche! », a-t-elle lancé vendredi.

Selon Québec solidaire, cette nouvelle mesure aura pour effet de stabiliser le financement et de diminuer le taux de risque des régimes de retraite complémentaires, car ils seront coordonnés avec le RRQ. Les frais de gestions seraient en outre moins importants que ceux du régime volontaire d'épargne retraite (RVER), un régime individuel d'épargne créé par le gouvernement libéral de Jean Charest.

« Les travailleuses et travailleurs cotiseront davantage, mais à un régime public et non à un REER, qui est de toute façon à peu près inaccessible pour beaucoup de gens », a indiqué Mme David.

Plus de pouvoir aux infirmières

Québec solidaire promet également de « donner plus de pouvoir » aux infirmières et d'abolir le recours aux agences de placement privées.

Québec solidaire veut investir 600 millions de dollars pour faire des CLSC une première ligne accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Les sommes investies permettront notamment d'ajouter des ressources de première ligne, de lutter contre la perte d'autonomie et de développer les soins à domicile.

Le parti s'engage également à mettre 300 millions de dollars pour désengorger le réseau public des patients chroniques en Centres hospitaliers de soins de longue durée (CHSLD). Cette semaine, le PLQ promettait de doubler le budget pour la rénovation des CHSLD.

« J'ai été renversé d'apprendre que 50 % des infirmières n'ont pas de poste régulier, elles sont sur appel ou à temps partiel. Dans les CHSLD, c'est à peine le tiers », déplore le coporte-parole de Québec solidaire, Amir Khadir, en entrevue à Radio-Canada.ca, et qui rencontrait vendredi des membres de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ).

Comme l'a fait le PQ la semaine dernière, Québec solidaire a par ailleurs promis d'abolir les agences privées qui embauchent des infirmières, qui « désorganisent le système de santé et occasionnent un énorme gaspillage de fonds publics », selon le député sortant de Mercier.

Sévèrement critiquées par la FIQ et d'autres syndicats, ces agences sont sensées pallier la pénurie de personnel dans le secteur de la santé, selon le ministre de la Santé, Yves Bolduc. L'an dernier, le ministre affirmait néanmoins souhaiter diminuer le recours à ces agences.

« Ça fait trois ans que le gouvernement le répète », se désole le porte-parole de Québec solidaire.

PLUS: