Huffpost Canada Quebec

Mise en demeure du PLQ par «libéraux.net»

Publication: Mis à jour:
Capture d'écran des deux sites Web. (Radio-Canada.ca)
Capture d'écran des deux sites Web. (Radio-Canada.ca)

Geneviève Tardy et Pierre-Philippe Émond, les créateurs du site web «libéraux.net» ont envoyé ce vendredi une mise en demeure pour violation des droits d'auteurs par le Parti libéral du Québec (PLQ). Ceux-ci demandent que le site web créé par le PLQ, en réplique à leur site, soit retiré immédiatement du web.

«La mise en demeure a été signifiée aujourd'hui à 13h24 au Parti libéral du Québec à Montréal. Ce que nous demandons, c'est que le site Internet soit enlevé immédiatement. Quand il y a violation des droits d'auteurs, c'est normal de demander le retrait immédiat», soutien Frédéric Allali, avocat des créateurs.

Le site du PLQ, «Pourlavérité», a été mis en ligne le 15 août dernier en réplique au site «Libéraux.net». Selon les créateurs, l'outil Internet du PLQ ressemblerait à leur site sur plusieurs aspects visuels, notamment «sur le design du site internet et le code source», peut-on lire dans la mise en demeure.

«Quand j'ai vu le site web du PLQ, j'ai envoyé un communiqué pour demander d'enlever le site dès le lendemain, dit Geneviève Tardy. Je n'ai pas fait ça pour rien», réplique-t-elle, indiquant que la décision d'envoyer une mise en demeure pour violation des droits d'auteurs a été mûrement réfléchie.

Réaction du PLQ

Du côté du PLQ, on rejette catégoriquement l'accusation de violation des droits d'auteurs, indiquant que leur site a été créé en respectant les lois dans ce domaine. «En lisant la mise en demeure, déjà les prémices de base sont fausses», critique le directeur des communications, Michel Rochette.

«Je suis quand même surpris que 20 jours après la mise en ligne de notre site, aucune critique n'ait été formulée sur le contenu, les mots et les arguments, mais seulement sur les couleurs et la forme du site», ironise-t-il, vantant ainsi le contenu du site «pourlavérité».

Le directeur des communications a fait savoir que le PLQ donnerait suite à la mise en demeure au cours du week-end.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Portraits des chefs
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction