NOUVELLES

La pauvreté, grande oubliée de la campagne, jugent des organismes

24/08/2012 10:56 EDT | Actualisé 24/10/2012 05:12 EDT

Un texte de Gaétan Pouliot

Le Collectif pour un Québec sans pauvreté ne digère pas que le fait que la lutte contre les inégalités économiques ne soit pas un enjeu important dans la campagne en cours. Le « silence radio » des partis sur cette question est « irresponsable » et alimente le « cynisme », a affirmé l'organisation vendredi.

Près d'un million de personnes vivent en situation de pauvreté au Québec et plus de 750 000 d'entre eux n'ont pas un revenu suffisant pour couvrir leurs besoins de base, selon les chiffres du Collectif.

« Dans un tel contexte, on serait en droit de s'attendre à ce que tous les partis politiques prennent des engagements électoraux pour lutter contre la pauvreté et pour réduire les inégalités socioéconomiques », a dit le porte-parole du Collectif, Robin Couture, dans un communiqué.

Or, jusqu'ici, seul Québec solidaire a un plan pour lutter contre la pauvreté avec sa proposition d'instaurer un revenu minimum garanti. « Pour les autres, c'est le silence radio », ajoute M. Couture.

Le Collectif avoue que l'élimination de la taxe santé proposée par le Parti québécois et la Coalition avenir Québec est une mesure qui profitera aux personnes à faibles revenus. Mais ces partis n'ont aucun plan de lutte contre la pauvreté, martèle-t-il, estimant que les partis politiques doivent impérativement présenter leurs idées pour lutter contre la pauvreté.

Pour me joindre :
gaetan.pouliot@radio-canada.ca

PLUS: