NOUVELLES

Dolbeau-Mistassini : 20 M$ pour rouvrir la papeterie

24/08/2012 09:41 EDT | Actualisé 24/10/2012 05:12 EDT

Des dizaines de travailleurs, d'élus et de citoyens sont réunis à la papeterie de Dolbeau-Mistassini pour l'annonce de la réouverture de l'usine de Produits forestiers Résolu (PFR).

Le président-directeur général de l'entreprise, Richard Garneau, a dévoilé les détails de la relance de la papeterie de Dolbeau-Mistassini. Il a expliqué que le redémarrage de l'usine à papier représentait un investissement de 20 millions de dollars.

Hydro-Québec a accepté la soumission de PFR concernant la vente d'électricité produite par sa centrale de cogénération, ce qui représentait une condition essentielle à la relance de la papeterie. L'entente est de 15 ans.

Richard Garneau a affirmé que Produits forestiers Résolu travaillait depuis près de 18 mois à la relance de l'usine à papier. Il assure que la campagne électorale n'a aucun lien avec l'annonce de la réouverture. Selon lui, l'entreprise était prête à rouvrir l'usine dès le mois de mai, mais devait d'abord s'entendre avec Hydro-Québec.

La réouverture de l'usine entraînera la création de 135 emplois directs à Dolbeau-Mistassini. La production doit reprendre dès que l'embauche du personnel sera complétée.

Produits forestiers Résolu fabrique du papier d'impression commercial surcalandré (SNC et SCB) à ses installations de Dolbeau-Mistassini.

Lors de la conférence de presse, le maire de Dolbeau-Mistassini, Georges Simard, a éclaté en sanglots au moment de prendre la parole.

Fermée depuis trois ans

L'usine était fermée depuis le 24 août 2010. L'annonce de la réouverture survient donc à la même date, deux ans plus tard.

La papeterie de Dolbeau-Mistassini avait cessé ses activités le 20 juin 2009. L'usine employait près de 250 personnes.

Depuis plusieurs mois, Produits forestiers Résolu tentait de s'entendre avec Hydro-Québec pour la vente de l'électricité produite à sa centrale de cogénération.

Une centaine de personnes s'affairaient à la préparation de l'usine de cogénération en prévision du redémarrage des installations.

Le président du syndicat de l'usine, Pascal Cloutier, croit que la fabrication du papier ne recommencera pas avant quelques semaines. « C'est l'annonce seulement, mais à la suite de ça, on a du travail à faire au niveau de la main-d'oeuvre, mais ça ne devrait pas tarder tant que ça », précise-t-il.

PLUS: