NOUVELLES

Récoltes de céréales moindres en Russie

23/08/2012 07:09 EDT | Actualisé 23/10/2012 05:12 EDT

La Russie a diminué sa prévision de récolte de céréales pour cette année à 75 millions de tonnes, soit une diminution de 5 millions de tonnes par rapport aux précédentes estimations, en raison notamment de la sécheresse.

« Pour l'instant, la tendance n'est pas très favorable », a déclaré le ministre de l'Agriculture de la Russie, Nikolaï Fedorov, à la télévision russe. « Ce n'est pas du tout un chiffre qui nous fait peur », a-t-il ajouté en précisant que la récolte de 2010, année où le pays a été touché par une sécheresse et une canicule sans précédent, avait été de 60 millions de dollars.

Dans le sud de la Russie, plusieurs régions agricoles ont dû composer avec la sécheresse cet été après le gel de l'hiver dernier.

Les marchés mondiaux anticipaient depuis un certain temps une révision à la baisse des récoltes en Russie craignant surtout que Moscou, qui est depuis quelques années l'un des principaux exportateurs de grains, limite ses exportations en cas de mauvaise moisson. Cela aurait pour effet de continuer à maintenir les prix élevés des céréales au moment où les champs du Midwest, aux États-Unis, sont aussi touchés par la sécheresse.

Le ministre russe de l'Agriculture a précisé jeudi que son pays aurait suffisamment de céréales pour en exporter. Interrogé sur un éventuel embargo, il a indiqué que le ministère était « catégoriquement contre des mesures qui limiteraient et détruiraient le marché mondial ». La Russie est d'ailleurs devenue mercredi le 156e pays membre de l'Organisation mondiale du commerce.

En 2010, Moscou avait imposé un embargo sur ses exportations de céréales, espérant que la mesure allait permettre de contenir la flambée des prix dans le pays. Toutefois, les cours mondiaux du blé se sont envolés ce qui s'est quand même traduit par des impacts sur les dépenses des Russes. L'embargo a été levé en juillet 2011.

PLUS: