NOUVELLES

Légionellose : les proches d'une victime déplorent le manque d'information sur la maladie

22/08/2012 06:19 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

La famille de Claude Desjardins, un homme décédé dimanche après avoir contracté la légionellose, est sous le choc. Ses membres ne comprennent pas pourquoi la Santé publique n'a pas mieux informé les gens du quartier des risques importants associés à cette maladie.

L'homme de 64 ans est entré à l'hôpital jeudi soir et est décédé dimanche après deux arrêts cardiaques dans la nuit de samedi. Sa conjointe, Solange Allen, dit ne pas réaliser encore le décès de son mari.

Le frère de la victime, Pierre Desjardins, est du même avis. « Le médecin nous a dit qu'habituellement, il y avait un cas par année, un cas! Puis là, on se ramasse avec 46 cas dans l'espace d'un mois. Ce n'est pas normal », dit-il.

La bactérie se développe dans des tours de refroidissement et peut prendre de 2 à 10 jours avant de se manifester chez l'humain infecté. Pour Claude Desjardins, dont la santé était déjà fragilisée, il était déjà trop tard.

La famille envisage la possibilité d'une action légale pour obtenir des réponses. « Je pense que ça prend vraiment un recours collectif. Il faut qu'il y ait quelque chose qui se passe. Ce n'est pas vrai qu'il y en a qui vont s'en sortir comme ça », martèle Mme Allen.

Le décès de M. Desjardins porte à quatre le nombre de victimes de la légionellose à Québec.

PLUS: