NOUVELLES

Les partis politiques provinciaux enjoints de se prononcer sur la fermeture de la CinéRobothèque

22/08/2012 10:59 EDT | Actualisé 22/10/2012 05:12 EDT

Le Mouvemement spontané pour la survie de l'Office national du film (MSSO) a fait parvenir mercredi matin à plusieurs médias une lettre à l'attention des partis politiques québécois en campagne électorale.

Dans cette lettre, le MSSO dénonce la réduction de 10 % par le gouvernement fédéral du budget de l'ONF, dont la conséquence première est la fermeture du cinéma et de la CinéRobothèque de Montréal, prévue pour le 1er septembre.

Dans un contexte de campagne électorale, le MSSO enjoint les partis provinciaux à se prononcer sur ce dossier et leur demande « un engagement ferme pour qu'ils interviennent auprès du gouvernement fédéral et de l'ONF afin d'assurer, d'abord, l'accessibilité à l'ensemble du patrimoine cinématographique que représentent les films de l'ONF. »

À la suite de l'annonce des compressions fédérales à l'ONF lors du dernier budget, le MSSO, un regroupement de cinéastes, de producteurs, d'étudiants et de citoyens, a organisé un « sit-in » devant les portes de la CinéRobothèque, aux angles de la rue Saint-Denis et du boulevard De Maisonneuve.

Philippe Falardeau et Paule Baillargeon sont quelques-uns des cinéastes qui ont dénoncé la fermeture de l'institution, qui renferme plus de 10 000 films, une des plus importantes collections du patrimoine mondial des images, selon le MSSO.

Voici le reportage de Claude Deschênes.

PLUS: