Huffpost Canada Quebec qc

Megadeth puis Hank Williams: Barack Obama s'attire les foudres de chanteurs américains

Publication: Mis à jour:
HANK WILLIAMS
Le chanteur de country Hank Williams Jr | Capture youtube

MUSIQUE COUNTRY - En pleine campagne présidentielle, Barack Obama n'a pas franchement besoin de mauvaise pub. Mais des artistes de la scène musicale en on décidé autrement et n'hésitent pas à taper sur l'image de l'actuel résident de la Maison Blanche.

Au début du mois, le chanteur du groupe de métal Megadeth, accusait Barack Obama d'être à l'origine de plusieurs fusillades dans le pays. Lors d'un concert à Singapour, Dave Mustaine tentait d'expliquer à ses fans qu'aux Etats-Unis, le président était à l'origine du massacre d'Aurora et du temple sikh d'Oak Creek. Et ce, dans le but de faire passer une loi contre le port d'arme. Grâce à des vidéos amateurs qui ont circulé sur la toile, on peut entendre Dave Mustain déclarer:

"Là-bas, dans mon pays, mon président essaie de faire passer une loi interdisant le port d'armes. Il organise tous ces meurtres, comme le truc à la Fast and Furious à la frontière ( allusion à la mort de l'agent Brian Terry à la frontière américano-mexicaine, lien en anglais). Et à Aurora dans le Colorado, où tant de gens ont été tués... Et maintenant celles du temple Sikh. Je ne sais pas où j'irais vivre si l'Amérique continue comme ça, ça ressemble de plus en plus à une Amérique nazie."

Un peu plus tôt dans l'année, Dave Mustain mettait en doute le lieu de naissance de Barack Obama, prétextant que ce dernier n'était pas né à Honolulu, la capitale de l'Etat d'Hawaï, mais au Kenya. Des doutes que les adversaires du démocrate avaient également émis, obligeant le président Barack Obama à publier son acte de naissance.

Plus récemment, c'est le chanteur de country Hank Williams Jr qui s'en est pris à l'actuel président. C'est également lors d'un concert que le musicien s'est épanché sur la personnalité "douteuse" de Barack Obama, déclarant notamment devant une foule venue le voir à the Iowa State Fair:"

"Nous avons un président musulman qui déteste les fermiers, les militaires, les États-Unis et nous le détestons!"

Lui non plus n'en est pas à sa première diatribe. L'année dernière, le chanteur avait comparé le président à Hitler lors d'une interview. Il s'était ensuite rétracté, expliquant que sa comparaison avait été mal interprétée.

"Certain d'entre nous ont des opinions tranchées souvent mal comprises. Mon analogie était extrême- mais c'était pour donner un exemple".

LIRE AUSSI: Rage Against... les Républicains