Huffpost Canada Quebec qc

70e anniversaire du Débarquement de Dieppe: 900 Canadiens avaient péri

Publication: Mis à jour:
DIEPPE 70 ANS
Des gens se ressourcent devant les tombes des soldats canadiens décédés durant le Débarquement de Dieppe, le 19 août 2012. (AFP) | AFP

DIEPPE, France - Le gouverneur général du Canada, David Johnston, et le ministre des Anciens Combattants, Steven Blaney, ont assisté dimanche en France à une cérémonie soulignant le 70e anniversaire du raid sur Dieppe, lors de la Deuxième Guerre mondiale. Cette attaque fut l'un des assauts les plus sanglants et les plus désastreux de la guerre.

Ils étaient accompagnés d’une délégation canadienne de vétérans qui ont participé au raid, ainsi que de représentants du ministère de la Défense nationale et de la Gendarmerie royale du Canada.

Les anciens combattants ont été traités comme des héros lors des cérémonies de commémoration. Utilisant majoritairement des chaises roulantes ou des cannes, les vétérans arboraient fièrement leurs coquelicots à la boutonnière pour rendre hommage à leurs camarades tués lors de l'attaque.

Un contingent formé de 100 membres des Forces canadiennes, ainsi que plusieurs jeunes Canadiens étaient également présents.

Les dignitaires, canadiens et français, ont déposé des couronnes de fleurs au Square du Canada, à Dieppe, pour rappeler la mémoire des quelque 900 soldats canadiens qui ont péri lors de l'opération, le 19 août 1942. Près de 5000 Canadiens avaient été impliqués dans l’opération.

Sous un ciel gris et nuageux, des résidants locaux, ainsi que des militaires français et d'autres responsables gouvernementaux, ont affiché les couleurs canadiennes. Des drapeaux canadiens étaient accrochés dans les fenêtres, et des gens s'arrêtaient pour applaudir et serrer la main des anciens combattants. Ceux-ci étaient visiblement émus.

Selon l'un des vétérans, l'aviateur Roman Wozniak, la bataille mortelle a toutefois été largement oubliée.

«Ce fut un désastre, a déclaré l'homme de 93 ans. Le tout a été en quelque sorte balayé sous le tapis, et peu de choses ont été dites là-dessus.»

Le gouverneur général Johnston, le commandant en chef des Forces canadiennes, a déclaré qu'il s'agissait sans aucun doute d'une journée de mémoire difficile pour les anciens combattants.

«Lors du raid de Dieppe, et tout au long la Deuxième Guerre mondiale, les Canadiens ont payé un très lourd tribut», a-t-il déclaré.

«Les vétérans de Dieppe comprennent l'énormité de ce sacrifice d'une façon que peu ou aucun d'entre nous ne peuvent réellement comprendre.»

«Chacun de nous se souvient de la tragédie de la guerre à sa façon, de manière personnelle, mais ensemble, nous reconnaissons que le soldat allié qui s'est battu ici l'a fait vaillamment», a-t-il ajouté.

Les Canadiens tués à Dieppe y sont toujours enterrés dans le cimetière militaire canadien. Lorsque la ville a été libérée, deux ans après le raid, les Alliés ont décidé de ne pas déplacer les tombes, qui y ont été installées par les Allemands qui ont inhumé les soldats en plaçant les pierres tombales les unes à côté des autres.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

70e anniversaire du Débarquement de Dieppe
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction