Même si les Jeux olympiques sont chose du passé, Usain Bolt n'a pas l'intention de s'accorder des vacances. Même que des organisateurs lui refusent le droit de compétitionner.

Le tabloïd suédois Expressen rapporte samedi que le Jamaïcain souhaitait participer à la 10e étape de la Diamond League, tenue vendredi à Stockholm. Ce sont plutôt les organisateurs qui l'en ont écarté.

L'homme le plus rapide de la planète, couronné au 100 m, 200 m et au relais avec la Jamaïque, ne cadrait pas dans le budget prévu pour la journée.

« On arriverait à saturation s'il courait chaque année", a mentionné le président du comité d'organisation de la réunion, Jan Kowalski. Nous avions engagé des discussions avec lui, mais nous nous sommes demandé : "Est-ce que ça vaut le coût de payer pour qu'il vienne ici?".

Expressen soutient que la journée de compétitions s'est déroulée dans un stade plus dégarni qu'à l'habitude, une situation d'autant plus décevante qu'il s'agissait du 100e anniversaire de l'enceinte et des Jeux de Stockholm.

En l'absence de Bolt et de son compatriote Yohan Blake, l'Américain Ryan Bailey a enlevé le 100 m en 9,93. Il a été l'unique athlète à courir sous les 10 s.

VOYEZ-LE COURIR À OSLO: