TORONTO _ Les enfants sont plus susceptibles de choisir un repas meilleur pour la santé dans les chaînes de restauration rapide lorsque celui-ci est accompagné d'un jouet et que les autres menus moins nutritifs ne le sont pas, a révélé une étude.

Des chercheurs canadiens ont décidé de voir quel Joyeux festin de McDonald's des enfants âgés entre 6 et 12 ans choisiraient si seuls les repas santé étaient offerts avec un jouet.

Ils ont constaté que les jeunes étaient trois fois plus enclins à opter pour le Joyeux festin dans lequel les frites et la boisson gazeuse ont été remplacés par des tranches de pomme et une bouteille d'eau lorsque seul le repas santé était accompagné d'un jouet.

Selon Erin Hobin, une étudiante au post-doctorat de l'école de santé publique de l'Université de Waterloo qui a dirigé l'étude publiée dimanche dans la Revue canadienne de santé publique, cette découverte laisse entendre que les jouets exercent une grande influence sur les choix des enfants sur le plan alimentaire.

Mme Hobin a ajouté que les garçons semblaient plus sensibles à ce détail que les filles.

L'étude a été réalisée durant une période de six semaines à l'été 2011 auprès de 330 enfants fréquentant les camps de jour du YMCA dans la région de Waterloo, en Ontario.

Lors de l'étude, les enfants ont été appelés à choisir le Joyeux festin de leur choix pour leur repas du midi à partir d'un menu illustré indiquant le jouet offert lorsqu'il y en avait un.

Les enfants qui faisaient partie de l'étude pouvaient opter pour un des quatre choix offerts soit deux repas plus nutritifs accompagné d'une babiole ou deux moins sains, mais sans jouet.

"Nous avons choisi McDonald parce que nous voulions que notre étude soit réaliste, c'est le restaurant le plus populaire pour les enfants de moins de 13 ans en Amérique du Nord" a précisé Erin Hobin, en entrevue à partir de Waterloo, tout en précisant qu'ils avaient opté pour la figurine qu'offrait McDonald cette semaine-là, soit celle des Schtroumpfs basée sur le film du même nom et qui jouait au cinéma pendant cette période.

Les Joyeux festins offerts étaient des hamburgers ou des sandwichs roulés au poulet grillé accompagné de frites et d'une boisson gazeuse ou, encore, les deux premiers éléments, mais complétés avec des pommes nappées de sauce caramel et une bouteille d'eau de source.

Selon l'étudiante de l'école de santé publique, le fait que les enfants choisissaient le repas santé lorsqu'il était accompagné d'un jouet indique que de restreindre l'offre de figurines ou autres objets du genre pourrait être un facteur déterminant pour inciter les jeunes à mieux manger. "La réglementation en terme de publicité destinée aux enfants dans le monde alimentaire est peu sévère au Canada, en dépit du fait que les organismes gouvernementaux ou sociaux ont identifié la réduction de publicité destinée aux enfants comme étant une solution au problème de l'obésité."

Sondage rapide

Devrait-on interdire les jouets au restaurant, selon vous?

VOTER