TORONTO - Des policiers ontariens fouillent le secteur près d'une rivière à l'ouest de Toronto après la découverte d'une tête et d'un pied.

Le pied est possiblement celui d'une femme, puisque les ongles d'orteils portent du vernis jaune, mais des tests de pathologie seront nécessaires pour déterminer si la tête et le pied proviennent de la même personne.

«Puisque la cause du décès n'est pas encore connue, on ne peut parler d'un homicide, mais il s'agit certainement d'une mort suspecte — il y a clairement quelque chose qui cloche», a indiqué l'inspecteur Randy Cowan, de la Police régionale de Peel.

M. Cowan a dit que les restes semblent trop gros pour être ceux d'un enfant.

Des randonneurs avaient découvert mercredi un pied droit, sectionné au niveau de la cheville, dans la rivière Credit, dans le parc Hewick Meadows de Mississauga; des policiers ont trouvé la tête jeudi.

«C'est une découverte macabre chaque fois que nous recevons un appel du genre, a ajouté M. Cowan. C'est très troublant.»

Les policiers ne savent pas si les restes ont été laissés à cet endroit ou emportés par la rivière, qui coule depuis l'escarpement du Niagara jusqu'au lac Ontario.

Des chercheurs, des plongeurs et des chiens fouillent le secteur, et les policiers s'attendent à être sur place pendant au moins deux jours. Les enquêteurs réclament aussi l'aide du public.

«Nous cherchons toute personne qui aurait remarqué quelque chose d'étrange depuis deux semaines, a dit M. Cowan. Nous demandons aussi aux gens qui se promènent dans la région d'être vigilants et de nous appeler s'ils voient quelque chose d'inhabituel.»

Les policiers épluchent les dossiers de personnes disparues, au cas où ils trouveraient un lien avec ces restes.

«Il y a toujours plusieurs personnes disparues dans la région, a expliqué M. Cowan. La majorité d'entre elles rentrent saines et sauves (...) Nous fouillons ces dossiers maintenant, nous parlons à leurs proches.»

Les policiers croient que les membres ont été sectionnés au cours des dernières semaines.