Huffpost Canada Quebec

Qui dit vrai entre liberaux.net et pourlaverite.net?

Publication: Mis à jour:
SITE WEB LIBERAUX
Capture d'écran des deux sites Web. (Radio-Canada.ca) | Radio-Canada.ca

ÉPREUVE DES FAITS - Soutenant que le site liberaux.net constitue « la plus vaste opération anonyme de salissage sur le web » à son égard, le Parti libéral du Québec a lancé pourlaverite.net, qui reprend « plus de 90 aberrations, scandales, tromperies et mensonges » et les transforme en « plus de 90 vérités, faits, informations et rectifications » sur lesquelles l'équipe de recherche du PLQ s'est penchée. Qu'en est-il vraiment? Quelques affirmations des trois premiers points abordés sous la loupe de Radio-Canada...

Au sujet du gaz de schiste, le PLQ affirme qu'« en ce qui concerne les activités d'exploration, aucun cas de contamination de la nappe phréatique au Québec n'a été observé et aucun puits ne présente actuellement de problématique sur les plans environnementaux et de la sécurité ».

Or, bien qu'aucun cas de contamination de la nappe phréatique liée à l'exploration du gaz de schiste n'ait été démontré, des cas jugés problématiques ont néanmoins été soulevés, notamment par le ministre de l'Environnement, Pierre Arcand, qui affirmait que « les fuites de gaz m'apparaissent quand même nombreuses. J'ai l'impression qu'il y a certains problèmes dans l'exécution des travaux ».

À l'automne 2010, à Leclercville, la compagnie Talisman Energy a travaillé plusieurs semaines à réduire les émanations de gaz naturel supérieures aux normes, après une inspection du ministère des Ressources naturelles.

À l'hiver 2011, à La Présentation, la ministre Nathalie Normandeau a demandé la fermeture du puits de la compagnie Canbriam en raison d'une fuite découverte quelques mois plus tôt. Le puits fuyait toujours en juillet 2011 et, depuis, aucune information n'a été publiée afin de confirmer que le problème a été réglé.

Sur la propriété des ressources

À propos des ressources énergétiques, liberaux.net soutient que le gouvernement Charest a procédé « de façon antidémocratique en privatisant les ressources énergétiques, alors qu'elles ont été nationalisées en 1962 », et ce, « malgré le mandat référendaire de 1962 qui n'a jamais été modifié ». De son côté, le PLQ écrit que « contrairement à ce qu'affirme liberaux.net, il n'y a pas eu de référendum en 1962. C'est plutôt une élection générale qui a porté au pouvoir le gouvernement libéral de Jean Lesage ».

Sur la forme, l'expression « mandat référendaire » est parfois utilisée pour signifier qu'une campagne électorale est dominée par un enjeu, bien qu'il ne s'agisse pas, comme le note le PLQ, d'un véritable référendum.

Sur le fond, le site liberaux.net soutient que « le gouvernement Charest a accéléré la cession des ressources naturelles à des entreprises privées et souvent étrangères », une affirmation qui reprend presque textuellement la déclaration de quelque 70 personnalités québécoises du collectif Maîtres chez nous 21e siècle, fondé par le candidat péquiste Daniel Breton, qui ont dénoncé, en mars 2011, la stratégie énergétique du gouvernement Charest.

Lors de la sortie publique du groupe, le journaliste du Devoir spécialisé en environnement, Louis-Gilles Francoeur, soulignait toutefois que « l'importante cession aux promoteurs privés des droits sur la production hydroélectrique jusqu'à concurrence de 50 MW, la plus importante entorse au monopole d'Hydro-Québec » avait été pilotée par l'ancien ministre péquiste des Ressources naturelles Jacques Brassard, en 2001.

Quant à l'affirmation du PLQ voulant que « contrairement aux affirmations de liberaux.net, l'État québécois détient le plein contrôle des ressources de son territoire » puisque « c'est l'État québécois qui est l'émetteur des droits d'exploration et d'exploitation », liberaux.net ne la remet pas en question.

Des réponses qui n'en sont pas

D'ailleurs, plusieurs répliques du site pourlaverite.net ne répondent pas aux affirmations du site liberaux.net.

Par exemple, le PLQ soutient que « contrairement à ce qu'affirme le site anonyme, l'activité pétrolière sur l'île d'Anticosti n'en est qu'au stade de l'exploration », tandis que le site liberaux.net ne mentionne nulle part que l'activité pétrolière sur l'île d'Anticosti a dépassé le stade de l'exploration.

Au sujet du gaz de schiste, le site du PLQ souligne d'emblée qu'« il n'y a jamais eu et il n'y a toujours pas d'exploitation de gaz de schiste au Québec », ce que n'affirme pas non plus liberaux.net.

Radio-Canada n'a pas vérifié l'ensemble des informations contenues sur chacun des deux sites. Vos observations sont les bienvenues dans l'espace pour les commentaires au bas de ce texte.