Huffpost Canada Quebec

Effort et dépassement de soi à l'école: Legault fait la leçon aux parents québécois

Publication: Mis à jour:
FRANCOIS LEGAULT
Agence QMI

Un texte de François Messier

François Legault critique les valeurs que les parents québécois transmettent à leurs enfants en matière d'éducation. Selon le chef de la Coalition avenir Québec, ils ne valorisent pas suffisamment l'effort et le dépassement de soi à l'école, comme le font par exemple de nombreux immigrants.

« Quand je vois les Asiatiques - et si vous avez des enfants, ils vont vous le dire - c'est toujours les premiers de classe. Il y a un de mes fils qui me disait : "Oui, mais ils n'ont pas de vie..." Il y a peut-être un extrême d'un côté, mais nous, on est un peu dans certains cas à l'autre extrême », a dit M. Legault.

Le chef de la CAQ a aussi souligné que le taux de décrochage avoisinait 1 % dans les écoles juives du Québec et en Finlande, alors que ce taux s'établit à 20 % pour les écoliers québécois, voire 30 % pour les garçons.

Il avait souligné lundi à Lambton en Beauce que les étudiants québécois pensent trop à faire « la belle vie » et s'interrogent sur la nécessité de créer de la richesse, privilégiant plutôt occuper des emplois peu stressant et ne nuisant pas à leur vie de famille.

« Faut avoir des jeunes qui font des efforts, qui vont au bout de leur rêve, qui aient de l'ambition. C'est bon pour leur avenir. C'est satisfaisant économiquement, mais c'est satisfaisant aussi d'être mieux éduqué pour des questions de santé et aussi de qualité de vie », a poursuivi le chef de la CAQ.

Selon François Legault, les Québécois doivent augmenter leur revenu moyen pour pouvoir espérer maintenir des programmes sociaux comparables, voire supérieurs à ceux du reste du Canada tout en s'occupant de l'importante dette publique de la province.

« À un moment donné, il faut être réaliste. Ça ne balance pas à moyen terme. Donc, il faut augmenter notre revenu, et c'est via l'éducation qu'on peut augmenter notre revenu, et on va se payer comme ça les programmes sociaux qu'on a bâtis au Québec », a-t-il dit.

« On a annoncé des mesures pour améliorer les services dans les écoles, mais il faut aussi à la base, revoir les valeurs au Québec », a rajouté M. Legault.

« Ce n'est pas un blâme à l'égard des jeunes; c'est un blâme à l'égard des valeurs que nous, les parents, on transmet à nos jeunes. Faut davantage transmettre à nos jeunes des valeurs d'effort et de dépassement de soi », a-t-il encore conclu.

Le chef de la CAQ a fait ses commentaires au terme d'une conférence de presse dans laquelle il a proposé un crédit d'impôt de 1000 $ pour les familles qui achètent une première propriété. Cette mesure, estime-t-il, coûterait 23 millions de dollars par année.

Pour me joindre :
francois.messier-nm@radio-canada.ca

À lire aussi sur le HuffPost Québec

LES RÉACTIONS SUR TWITTER
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Les jeunes et la «belle vie»: Legault a la vie dure sur Twitter

Legault veut donner un coup de pouce pour l'achat d'une première maison

Redevances minières: Legault se trompe de 200 millions $, soutient Charest

Les jeunes Québécois pensent trop à la «belle vie», croit Legault

Redevances minières: Legault fait une grossière erreur de 200 millions ...

Les partis réchauffent leurs machines électorales

De la jeunesse et de l'expérience à la CAQ

Legault passe en mode électoral et attaque Charest

Un candidat caquiste remercié pour des propos controversés sur Twitter