Si la pratique du yoga a connu un boom à la fin des années 90, on cherche désormais à le renouveler en le pratiquant dans des lieux inusités ou dans des conditions particulières. Le yoga est-il en transformation?

Pendant que les studios de yoga chaud se multiplient un peu partout et que le flying yoga, un exercice exécuté en hauteur, dans un hamac, fait peu à peu sa place, on propose des sessions de yoga dans certains musées de grandes villes américaines, au milieu d'un parc zoologique près de Chicago, et en plein cœur du jardin botanique du Nouveau-Brunswick. Plus près de nous, depuis l'été dernier, l'entreprise KSF propose des cours de yoga sur planches de Stand Up Paddleboard qui flottent sur l'eau, près des rapides de Lachine. Tout près de là, au centre Yasmin Yoga, on offre des cours pendant lesquels les participants ont les yeux bandés. De leur côté, les combinaisons sportives telles que des séances de vélo-yoga, hockey-yoga ou natation-yoga sont de plus en plus fréquentes.

Du yoga pour tous les goûts

«Il y a une très grosse demande pour des activités de yoga différentes et originales», observe Benjamin Deloume, directeur fitness au centre sportif Midtown Le Sanctuaire, à Montréal, où on organise de façon ponctuelle du yoga extérieur sous les étoiles ou des sessions accompagnées de musiciens live. Dans tous les cas, plus d'une cinquantaine de membres se présentent.

«C'est vrai que le yoga à l'extérieur, dans différents lieux ou avec des accessoires est de plus en plus populaire», affirme Émilie Comeau, ambassadrice Lolë et instructrice au studio Espace VivaYoga, à Montréal. «Le yoga classique est une pratique ancestrale, mais qui au fond, n'est pas si rigide que ça. Depuis quelques années, on sort d'un carcan et c'est bien correct: ça rend la pratique attirante pour un plus grand nombre de personnes.»

Le yoga, accessible à tous? C'est de plus en plus vrai et d'ailleurs, le premier Festival de yoga et musique a eu lieu à Montréal le 14 et 15 juillet dernier, offrant des cours pour toute la famille, enfants inclus.

À Lolë, une chaîne de boutiques de vêtements sportifs où on offre diverses activités, on propose depuis plusieurs années des cours de yoga gratuits à l'extérieur, dans certains parcs montréalais. «Il fait beau, les parcs sont là, pourquoi ne pas pratiquer dehors: le yoga devient alors beaucoup plus accessible!», constate Émilie Comeau.

À Paris, en octobre dernier, une journée White Yoga Session a rassemblé plus de 2 400 adeptes vêtus de blanc sur le Champ-de-Mars. Après un séjour au Brésil, la tournée est passée sur l'Esplanade du Parc Olympique le 28 juillet dernier, pour la première fois à Montréal. L'événement aurait représenté le plus grand rassemblement de yoga au Québec.

«Le yoga change, conclut Émilie Comeau. Les gens modifient la pratique et l'intègrent à leur mode de vie et aux activités qu'ils aiment: il y en a pour tous les goûts et c'est très bien comme ça! À mon avis, en yoga, la règle c'est qu'il n'y a pas de règles. »

Loading Slideshow...
  • La White Yoga Session à Paris

  • Le yoga sur planche de KSF

  • Yoga au Zoo