Huffpost Canada Quebec qc

JO de Londres: les athlètes canadiens ont droit à un accueil triomphal à leur retour à Montréal (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
CHRISTINE SINCLAIR
CP

MONTRÉAL - C'est sous un hymne national canadien entonné par les nombreux membres des familles des athlètes que ceux-ci ont fait un retour triomphal à l'aéroport Montréal-Trudeau, lundi soir.

Parmi une petite délégation se trouvaient quelques médaillés de bronze, dont les plongeuses Jennifer Abel, Émilie Heymans, Roseline Filion et Meaghan Benfeito ainsi que le judoka Antoine Valois-Fortier.

Ce dernier ne s'attendait certainement pas à revenir au pays avec une médaille au cou. Près de deux semaines après avoir battu l'américain Travis Stevens dans l'affrontement pour l'obtention du bronze, le jeune homme de 22 ans peine toujours à réaliser l'ampleur de son exploit.

«Je viens de réaliser qu'il y a beaucoup plus de gens que je ne le pensais qui sont au courant, a blagué Valois-Fortier. C'est mon rêve depuis que j'ai 10 ans. C'est un sentiment de joie inexplicable.»

Il est devenu le premier canadien à mettre la main sur une médaille olympique en judo depuis le triomphe de son entraîneur, Nicolas Gill, qui avait remporté l'argent à Sydney, en 2000.

Valois-Fortier a littéralement fondu en larmes sur le tatami au terme du combat. Sa réaction est d'ailleurs vite devenue une image forte des Jeux de Londres au Canada.

«C'était un moment très fort au niveau émotif, a expliqué le judoka. Ça représentait l'aboutissement de beaucoup de travail et de beaucoup de sacrifices de ma part et de celle de mes parents. C'est tout sorti en même temps, tant mieux si les spectateurs ont été marqués.»

Pour leur part, les quatre plongeuses reviennent au pays avec le sentiment du devoir accompli. Heymans et Abel ont décroché le bronze au trois mètres synchro, alors que leurs compatriotes Benfeito et Filion ont fait de même à la plateforme synchro.

C'est un résultat d'autant plus satisfaisant pour ces dernières puisqu'elles avaient pris le septième rang lors des Jeux de Pékin en 2008.

«Nous sommes tellement contentes. C'est finalement à notre tour de monter sur le podium olympique, a déclaré Filion. Ça faisait quatre ans que nous attendions ce moment-là après notre résultat décevant à Pékin.»

Les deux partenaires étaient surtout très heureuses d'avoir pu réaliser cet exploit l'une avec l'autre.

«Elle est comme ma soeur et ma meilleure amie. Je crois que je n'aurais pas pu faire ça avec personne d'autre. Nous avons grandi ensemble et cette médaille signifie absolument tout pour moi», a commenté Benfeito.

Heymans, qui participait à ses derniers Olympiques, a quant à elle mis la touche finale à sa carrière en devenant la première plongeuse de l’histoire à remporter une médaille à quatre Jeux différents. Elle a été d'une grande aide pour sa jeune coéquipière, qui à 20 ans seulement, participait à ses deuxièmes Jeux.

«Émilie a tellement d'expérience derrière elle, a dit Abel. Elle m'a appris à rester calme, à prendre mon temps et à avoir du plaisir lors des compétitions.»

«C'était une expérience incroyable pour nous deux. Je sens qu'on va en réaliser l'ampleur davantage au cours de la semaine. Jennifer pourra certainement en tirer profit dans sa préparation en vue des Jeux de Rio», a ajouté Heymans.

Mais pour les prochains jours, Abel, comme la plupart des athlètes, n'a qu'un seul plan en tête: «Ne rien faire!»

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Christine Sinclair Arrives Home
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Julie Labonté de retour des JO de Londres ... - Radio-Canada

Des athlètes de la région de retour des JO de Londres