MONTRÉAL - La Tchèque Petra Kvitova, championne 2011 de Wimbledon, a remporté la Coupe Rogers en trois manches de 7-5, 2-6 et 6-3, lundi, face à la Chinoise Na Li, afin de remporter le tournoi canadien pour la première fois de sa carrière au terme d’un duel de deux heures et 17 minutes.

Pour une première fois depuis le triomphe de l’Américaine Serena Williams contre sa compatriote Jennifer Capriati en 2001, l’issue du tournoi féminin canadien s’est décidée en trois sets. Kvitova remportait un premier tournoi en 2012 et cette victoire était sa toute première en sol nord-américain, elle qui compte maintenant huit titres.

«C’est formidable d’avoir remporté un tournoi cette année et je suis très heureuse de l’avoir remporté à Montréal, a déclaré la gagnante. Je suis très satisfaite de la qualité de mon jeu cette semaine alors qu’on commence la saison sur surface dure. Ça augure bien à l’approche des internationaux des États-Unis.»

Après deux manches de montagnes russes, Kvitova, une gauchère, et Li ont été régulières comme des horloges au début de la troisième manche, personne ne pouvant inquiéter l’autre. On a ensuite assisté à une foire d’empoigne au sixième jeu avec des coups dévastateurs, des montées au filet et des volées. Justement, une volée ratée a placé Li dans une situation difficile et Kvitova a réalisé le premier bris de la manche pour s’échapper à 4-2.

Li et Kvitova ont conservé leur service et la Tchèque a ensuite mis un terme au duel dès sa première balle de match, quand la Chinoise n’a pu renvoyer un puissant service.

«Entre le deuxième et le troisième set, je suis partie me changer au vestiaire et je me disais que je devais être la première sur la balle, que je devais jouer plus vite et être plus combative, a noté Kvitova. Et surtout, que je devais avoir un meilleur pourcentage de premiers services. Surtout que Li est difficile à vaincre. J’étais heureuse de ne pas avoir raté à ma chance à ma première occasion pour servir pour le match.»

Li, championne de Roland-Garros en 2011, et Kvitova s’affrontaient pour la quatrième fois. La fiche est maintenant de deux victoires partout.

«Ce n’est pas un match étrange, a répliqué Li, quand on lui a fait remarquer que le momentum changeait du tout au tout. Cela a été dur. C’est ça le tennis. Je pense que nous avons bien joué toutes les deux.»

Au gré de vent

Un peu comme le vent tournoie parfois sur le court central, le momentum a changé de côté avec aisance. Lors des quatre premiers jeux, Kvitova a accumulé les doubles fautes (4) et avait de la difficulté à loger la balle entre les lignes: 3-1 pour Li. Puis, la Tchèque a aligné quatre jeux de suite, prenant deux fois le service de la Chinoise qui n’avait plus aucune régularité en retour: 5-3 pour Kvitova.

Li s’est sortie d’impasse avec un bris avant de conserver son service (5-5), puis Kvitova a sauvé à son tour trois balles de bris pour prendre les devants (6-5). La Chinoise a alors peiné lors de ses lancers de balles et la Tchèque a finalement enlevé le set après un revers décroisé gagnant et une balle hors limites. Zéro constance au final, mais de l’agrément pour les spectateurs durant cette manche d’une durée de 64 minutes.

«Le premier set a mené à une dure bagarre. Ce fut très serré et j’ai peut-être été chanceuse de me sauver avec la manche», a dit la Tchèque.

«Elle frappe très fort, a renchéri Li. Et ses balles sont profondes. J’ai été sur la défensive 70 pour cent du match et je n’ai pas pu attaquer autant que je le voulais.»

16 points perdus de suite

En début de deuxième set, Kvitova n’avait vraiment plus le compas dans l’œil. La Tchèque a perdu 16 points de suite (!) pour accuser un retard de 4-0. Non, ce n’est pas un record de la WTA. L’Italienne Sara Errani a perdu une manche de 6-0 en concédant 24 points consécutifs à Yaroslava Shvedova, du Kazakhstan, au tournoi de Wimbledon en juin dernier. Kvitova s’est ressaisie et on a même eu droit à quelques longs et solides échanges, mais Li a bouclé l’affaire 6-2 en 31 minutes.

«Elle a extrêmement bien joué en deuxième manche. Aucune erreur de sa part. Non… Je ne me suis pas rendue compte que j’avais perdu tant de points. Je n’ai pas compté. Tant mieux! (rires), a dit Kvitova. Mais ce n’était pas drôle de perdre 4-0.»

Les deux joueuses n’ont pas traîné après la rencontre, un jet privé les attendait à l’aéroport afin de les mener à Cincinnati.

Loading Slideshow...
  • Louis-José Houde, l'animateur de la soirée

    (Crédit photo: Marc Young)

  • Jean-René Dufort

    (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)

  • (Crédit photo: Marc Young)