DIVERTISSEMENT

Heavy MTL 2012 : Le retour triomphal de System of a Down (PHOTOS)

12/08/2012 12:53 EDT | Actualisé 12/10/2012 05:12 EDT
Marc Young

C'est toujours au Parc Jean-Drapeau que se tient cette année la 5e édition du festival montréalais de hard rock/métal, Heavy MTL 2012. La liste des artistes invités est longue et impressionnante avec notamment : Between The Buried and Me, Kataklysm, Cannibal Corpse, Killswitch Engage, Deftones, Five Finger Death Punch et System of a Down qui figuraient à l'horaire de la première journée du 11 août. La température ayant été clémente durant les premières représentations, les « métalleux » n'ont pas été aussi chanceux lorsque Killswitch Engage ont fait leur entrée sur scène vers les 18h15.

Killswitch Engage : une heure d'émotions fortes!

Sous un ciel lourd et une pluie assidue, le quintet metalcore américain était manifestement ému que ses fans bravent les intempéries pour venir chanter et hurler chacune de ses paroles. Formé au Massachusetts en 1999, le groupe a perdu son chanteur Howard Jones en janvier dernier. Il a été remplacé en février par le charismatique Jesse Leach. On n'y voyait que du feu! Le guitariste Adam Dutkiewicz l'a présenté sous une pointe d'humour, en faisant remarquer que leur chanteur était maintenant de race blanche, puis il a invité la foule à l'accueillir chaleureusement.

Naviguant pendant une heure à travers son répertoire, en passant par trois chansons tirées de leur premier album éponyme, Killswitch Engage a même offert « No End In Sight », à paraître sur leur nouvel album plus tard cette année. Malgré quelques blagues grivoises de la part de Dutkiewicz semblant faire une obsession avec ses parties génitales et celles des jolies demoiselles de Montréal, la performance n'en a pas été moins appréciée. « My Curse » et « The End of Heartache » ont fait bien des heureux. Cela a mis fin à un concert musclé, l'un des préférés de la journée.

Deftones : une prestation assommante

La pluie s'est arrêtée doucement pour laisser place aux tants attendus cinq membres du groupe de métal alternatif Deftones. Sous une ovation impressionnante, la formation californienne a commencé son heure sur la scène Heavy MTL avec « Rocket Skates », le premier simple de leur dernier album « Diamond Eyes » paru en 2010. Tristement, après seulement quelques minutes, il était franchement difficile d'apprécier le spectacle, la sonorité étant simplement désastreuse. Les basses beaucoup trop fortes venaient étouffer la voix du chanteur Chino Moreno, paraissant fatigué.

Personne ne semblait impressionné par le spectacle qu'on leur offrait, même lorsqu'ils ont joué leurs plus vieux succès « Digital Bath » et « Change », Deftones n'ont pas su rallier la masse devant eux comme venait de le faire Killswitch Engage. Et c'est sur les notes de « 7 Words », tirée de leur premier album Adrenaline (1995), que s'est soldée cette heure plutôt décevante.

System Of A Down : le retour tant espéré!

Après six ans et encore quelques minutes de plus qui ont semblé des heures tellement l'attente était devenue insupportable, System Of A Down était enfin de retour à Montréal! La fébrilité était palpable lorsque les premières notes de « Prison Song » ont résonné à travers la masse dense devant la scène Heavy MTL. Le rideau est tombé devant les quatre ombres et a laissé la place à un immense fond blanc sur lequel on pouvait lire en lettres géantes noires : SYSTEM OF A DOWN. Tout sourire et fierté, le chanteur Serj Tankian ne pouvait retenir sa joie devant l'accueil magistral qui leur était réservé : frissons garantis!

Les quatre membres d'origine arménienne forment un ensemble unique en son genre et depuis leur formation à Los Angeles dans le début des années 90, ils ont su se tailler une réputation légendaire dans le monde du métal alternatif/rock progressif. L'heure et demie de spectacle a été gorgée d'émotions fortes et plusieurs ont fait un voyage dans leurs souvenirs d'adolescents.

SOAD ou « System » pour les intimes, nous ont gâté de 23 de leurs meilleures pièces dont : « B.Y.O.B », « Radio/Video », « Hypnotize », « Psycho », la mythique « Chop Suey! », la belle « Lonely Day », « Forest », « Aerials », « Cigaro », la prodigieuse « Toxicity » et l'éclectique « Sugar ». Les mutations parfaites de voix de Tankian mariées aux mélodies travaillées et complexes du guitariste Daron Malakian étaient délectables.

La foule vue de loin fumait littéralement devant la scène et les mouvements de masse, « mosh pits », étaient tout aussi impressionnants que le spectacle lui-même. Malgré la boue et les intempéries, les milliers de festivaliers ont quitté le site rassasiés de ce samedi de rock et de métal purs, prêts pour une deuxième journée avec plusieurs autres de leurs idoles.

EN IMAGES:

INOLTRE SU HUFFPOST

Heavy MTL 2012: Jour 1 en images